BRIBES EN LIGNE
    nous  née à   je n’ai jamais       le       vu   le 10 décembre le lourd travail des meules       en soudain un blanc fauche le   pour olivier dans les hautes herbes le 2 juillet       glouss il ne s’agit pas de tes chaussures au bas de a dix sept ans, je ne savais macles et roulis photo 3 "je me tais. pour taire.       tourne abstraction voir figuration f le feu s’est la question du récit apaches : antoine simon 7       les  pour jean le       en un       je  les premières le ciel est clair au travers on dit qu’agathe       au       la       le       il pour julius baltazar 1 le station 1 : judas le texte qui suit est, bien autres litanies du saint nom pour ma raphaËl la réserve des bribes   3   

les       &ccedi portrait. 1255 :       le torna a sorrento ulisse torna je déambule et suis f les marques de la mort sur       " immense est le théâtre et  je signerai mon ce n’est pas aux choses tout le problème sur la toile de renoir, les et encore  dits antoine simon 6 antoine simon 30 clere est la noit e la titrer "claude viallat,     une abeille de       sur chaises, tables, verres, trois (mon souffle au matin       juin karles se dort cum hume mise en ligne d’un dans le patriote du 16 mars       apr&eg la galerie chave qui lancinant ô lancinant  improbable visage pendu j’aime chez pierre (À l’église mise en ligne mult ben i fierent franceis e dernier vers aoi     [1]  af : j’entends 1 la confusion des antoine simon 26 f j’ai voulu me pencher sixième a propos d’une       ruelle petit matin frais. je te   j’ai souvent je t’ai admiré,   six formes de la dans un coin de nice, dans le pain brisé son c’est parfois un pays mougins. décembre moisissures mousses lichens au commencement était inoubliables, les       je on croit souvent que le but 1 au retour au moment langues de plomba la quand vous serez tout prenez vos casseroles et       &eacut       sur l’existence n’est       &agrav il y a dans ce pays des voies   en grec, morías ce 28 février 2002. dernier vers aoi l’ami michel     le       allong le temps passe dans la préparation des       les l’art n’existe les cuivres de la symphonie  il est des objets sur             la madame est toute introibo ad altare station 7 : as-tu vu judas se non, björg,     ton d’un côté mon cher pétrarque, rm : d’accord sur le lent déferlement   un voici des œuvres qui, le branches lianes ronces   se    au balcon premier essai c’est mes pensées restent et que dire de la grâce dimanche 18 avril 2010 nous un trait gris sur la     au couchant tous feux éteints. des livre grand format en trois     " heureuse ruine, pensait attention beau bientôt, aucune amarre   on n’est histoire de signes . de l’autre v.- les amicales aventures du suite de       entre quelques textes a grant dulur tendrai puis ...et poème pour     hélas, 0 false 21 18 le vieux qui pour helmut bernadette griot vient de       soleil zacinto dove giacque il mio grant est la plaigne e large antoine simon 25 je t’enlace gargouille dernier vers aoi       reine le 28 novembre, mise en ligne lorsqu’on connaît une dernier vers aoi l’art c’est la deuxième approche de dans l’innocence des quatrième essai de       sur bien sûrla le bulletin de "bribes imagine que, dans la       arauca       marche       deux polenta a la libération, les toutes sortes de papiers, sur   adagio   je art jonction semble enfin       au  le "musée moi cocon moi momie fuseau quelques autres mesdames, messieurs, veuillez nous serons toujours ces c’est seulement au légendes de michel pour jacky coville guetteurs       et tu ils avaient si longtemps, si  hier, 17 (en regardant un dessin de eurydice toujours nue à réponse de michel À max charvolen et martin il semble possible il pleut. j’ai vu la       six pour m.b. quand je me heurte sables mes parolesvous à       bonheu       banlie madame dans l’ombre des mi viene in mentemi       mouett les textes mis en ligne       ( juste un mot pour annoncer     après quant carles oït la   d’un coté, nos voix       m̵ la route de la soie, à pied, ço dist li reis :       nuage les lettres ou les chiffres béatrice machet vient de guetter cette chose nous lirons deux extraits de sixième beaucoup de merveilles références : xavier carles li reis en ad prise sa     pourquoi     son sa langue se cabre devant le coupé en deux quand un soir à paris au grande lune pourpre dont les carles respunt : depuis ce jour, le site       un il n’y a pas de plus antoine simon 5 dernier vers aoi mon travail est une très malheureux... hans freibach : cyclades, iii° dernier vers aoi       ma et…  dits de   dits de au lecteur voici le premier       grappe la liberté de l’être bien sûr, il y eut douce est la terre aux yeux genre des motsmauvais genre antoine simon 33 il ne reste plus que le Être tout entier la flamme 0 false 21 18     rien ce pays que je dis est       montag halt sunt li pui e mult halt ouverture de l’espace le tissu d’acier la lecture de sainte       voyage   pour le prochain il aurait voulu être vous avez   nous sommes       baie antoine simon 13 et ma foi, couleur qui ne masque pas ajout de fichiers sons dans madame, vous débusquez madame, c’est notre rm : nous sommes en À max charvolen et       sur pour mireille et philippe lorsque martine orsoni  “ce travail qui de tantes herbes el pre antoine simon 31 des voix percent, racontent       midi tout à fleur d’eaula danse "et bien, voilà..." dit   iv    vers a claude b.   comme       dans Ç’avait été la jusqu’à il y a constellations et dernier vers aoi noble folie de josué,       le des conserves ! en ceste tere ad estet ja       pass&e cher bernard patrick joquel vient de avant propos la peinture est   anatomie du m et (la numérotation des la brume. nuages me  avec « a la paroles de chamantu ils s’étaient dernier vers aoi pure forme, belle muette, marie-hélène  pour le dernier jour il avait accepté antoine simon 10 0 false 21 18 pour pierre theunissen la autre petite voix faisant dialoguer   jn 2,1-12 :     depuis pour michèle gazier 1) le recueil de textes pour lee  la toile couvre les accorde ton désir à ta macles et roulis photo 7 et il fallait aller debout je reviens sur des quatrième essai de passet li jurz, la noit est nous avancions en bas de ce qui importe pour je rêve aux gorges le 26 août 1887, depuis derniers vers sun destre elle ose à peine    courant       au paien sunt morz, alquant mouans sartoux. traverse de a la fin il ne resta que   voici donc la je dors d’un sommeil de       le madame, on ne la voit jamais de mes deux mains antoine simon 22       va tout mon petit univers en cinq madame aux yeux ne pas négocier ne de proche en proche tous antoine simon 12 suite du blasphème de    nous       " pour nicolas lavarenne ma       la c’est extrêmement iv.- du livre d’artiste et  riche de mes de soie les draps, de soie attendre. mot terrible. un verre de vin pour tacher quatre si la mer s’est ainsi alfred…  martin miguel vient il s’appelait  si, du nouveau    de femme liseuse       avant archipel shopping, la la fraîcheur et la franchement, pensait le chef, j’ai ajouté première n’ayant pas   vue à la villa tamaris le plus insupportable chez     sur la pente neuf j’implore en vain deuxième apparition de la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Leonardo Rosa

Leonardo Rosa

Dernier ajout : 26 juillet 2008.

Les 3 derniers textes : L’archipel ébloui - 3 , L’archipel ébloui - 2 .

Les 3 textes les plus lus : L’archipel ébloui - 2 , L’archipel ébloui - 3 .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette