BRIBES EN LIGNE
en cet anniversaire, ce qui "si elle est carcassonne, le 06 normalement, la rubrique introibo ad altare religion de josué il laure et pétrarque comme       les       &agrav ils sortent bribes en ligne a a la femme au le temps passe dans la accoucher baragouiner ce qui importe pour       &eacut du bibelot au babilencore une j’ai travaillé toutes sortes de papiers, sur martin miguel art et au seuil de l’atelier non... non... je vous assure,       que a claude b.   comme equitable un besoin sonnerait la communication est chaque automne les heureuse ruine, pensait (la numérotation des       fourmi ...et poème pour   né le 7 dernier vers aoi   nous sommes       dans pour marcel dernier vers doel i avrat, f qu’il vienne, le feu corps nomades bouches   ciel !!!!       alla le lent tricotage du paysage l’ami michel   (dans le       &agrav mais non, mais non, tu "tu sais ce que c’est       " en ceste tere ad estet ja non, björg,       m̵   je n’ai jamais ensevelie de silence, comme une suite de  avec « a la les amants se tout en travaillant sur les f le feu s’est franchement, pensait le chef,       midi alocco en patchworck © et…  dits de quatrième essai de et la peur, présente       et il tente de déchiffrer,       à deuxième rupture : le le 28 novembre, mise en ligne dernier vers aoi le franchissement des il arriva que     sur la pente  si, du nouveau lorsqu’on connaît une nous savons tous, ici, que clquez sur histoire de signes .  de même que les       le macles et roulis photo 4 ouverture d’une (en regardant un dessin de dans le pays dont je vous des voiles de longs cheveux inoubliables, les pour le prochain basilic, (la polenta dernier vers que mort Ç’avait été la  les premières si j’avais de son antoine simon 16 station 1 : judas libre de lever la tête jouer sur tous les tableaux onzième le ciel de ce pays est tout le poiseau de là, c’est le sable et       la spectacle de josué dit       & ici. les oiseaux y ont fait     à la fonction, il était question non le ciel est clair au travers       la il n’est pire enfer que À la loupe, il observa       la       le la nuit madame est une torche. elle l’existence n’est (josué avait dernier vers aoi       un f les rêves de beaucoup de merveilles dans le monde de cette il existe au moins deux vos estes proz e vostre  le "musée suite du blasphème de     [1]      dans la ruela       l̵ c’est pour moi le premier       les j’écoute vos       nuage dans les horizons de boue, de   d’un coté, écoute, josué,       assis bribes en ligne a il n’y a pas de plus il n’était qu’un ainsi alfred… vertige. une distance dernier vers aoi   je crie la rue mue douleur avez-vous vu dernier vers aoi       un f dans le sourd chatoiement monde imaginal,  marcel migozzi vient de       et tu « voici pour philippe dernier vers s’il "mais qui lit encore le     chant de les grands le passé n’est ce va et vient entre sainte marie,       la  pour de villa arson, nice, du 17 hans freibach : a ma mère, femme parmi tout mon petit univers en dimanche 18 avril 2010 nous à propos “la troisième essai et  hors du corps pas ce qu’un paysage peut       la pas de pluie pour venir rien n’est     longtemps sur le travail de miguel, de 1968 dans l’effilé de allons fouiller ce triangle quel étonnant bernadette griot vient de   au milieu de       object il souffle sur les collines comme ce mur blanc cyclades, iii° des voix percent, racontent granz est li calz, si se       ( temps où le sang se c’est vrai       le c’est extrêmement le glacis de la mort dix l’espace ouvert au le grand combat : on cheval j’aime chez pierre on peut croire que martine       dans       soleil       sur       dans souvent je ne sais rien de pour robert paien sunt morz, alquant la brume. nuages mm oui, ce qui est troublant a l’aube des apaches, deuxième approche de essai de nécrologie, il ne s’agit pas de "pour tes sept (forces cachées qui j’ai changé le       sabots       o dont les secrets… à quoi derniers vers sun destre je meurs de soif 13) polynésie errer est notre lot, madame, petites proses sur terre pour m.b. quand je me heurte mise en ligne du texte "les et nous n’avons rien le recueil de textes    seule au       l̵       j̵ pour angelo f j’ai voulu me pencher     chambre madame aux rumeurs vous êtes l’illusion d’une       " macles et roulis photo fin première temps de bitume en fusion sur       les pour mes enfants laure et la bouche pleine de bulles je ne peins pas avec quoi, i.- avaler l’art par au labyrinthe des pleursils à bernadette la musique est le parfum de les durand : une       voyage à propos des grands et si au premier jour il c’est une sorte de tendresses ô mes envols la cité de la musique charogne sur le seuilce qui       la il aurait voulu être dernier vers aoi je suis occupé ces très malheureux...   saint paul trois  dernier salut au ainsi va le travail de qui je déambule et suis       &n difficile alliage de     le cygne sur   le texte suivant a le lent déferlement   encore une       ton bien sûr, il y eut cher bernard cet échange s’est fait nu(e), comme son nom de la il y a tant de saints sur     du faucon 5) triptyque marocain     quand normal 0 21 false fal  pour le dernier jour antoine simon 7       ma frères et attelage ii est une œuvre ma voix n’est plus que il faut aller voir     les provisions madame, c’est notre d’abord l’échange des   voici donc la abstraction voir figuration de sorte que bientôt "je me tais. pour taire. vi.- les amicales aventures les dernières c’est la peur qui fait       dans pour pierre theunissen la  jésus dans un coin de nice, vedo la luna vedo le j’ai relu daniel biga, a la fin il ne resta que nous avancions en bas de antoine simon 27 "ah ! mon doux pays, pour jacky coville guetteurs       pass&e au commencement était jamais si entêtanteeurydice des quatre archanges que ne faut-il pas vivre comme mon cher pétrarque,   pour le prochain il y a des objets qui ont la       deux deux ce travail vous est       sous pour anne slacik ecrire est       tourne je me souviens de avec marc, nous avons pour maguy giraud et envoi du bulletin de bribes mise en ligne mult ben i fierent franceis e clere est la noit e la à la bonne       m&eacu la terre nous un jour nous avons ce monde est semé zacinto dove giacque il mio 1257 cleimet sa culpe, si si, il y a longtemps, les m1       Être tout entier la flamme pour raphaël les installations souvent, dans le pain brisé son premier essai c’est   j’ai souvent       dans pour michèle aueret antoine simon 29     rien pluies et bruines, buttati ! guarda&nbs deuxième apparition       " a propos d’une À perte de vue, la houle des  il y a le     &nbs antoine simon 33   iv    vers    nous  c’était       six le temps passe si vite, ce pays que je dis est le 23 février 1988, il la mort d’un oiseau.       rampan       sur toujours les lettres :       fleure le "patriote",       au les plus vieilles (dans mon ventre pousse une pour mon épouse nicole dessiner les choses banales       pass&e la mastication des antoine simon 23 mougins. décembre une image surgit et derrière a toi le don des cris qui       &agrav       en       ce marcel alocco a ce paysage que tu contemplais attention beau la main saisit sous la pression des antoine simon 15 sors de mon territoire. fais 1.- les rêves de tout est prêt en moi pour moisissures mousses lichens la parol

Accueil > Personnalités > Riera

Riera


  • Tandis que je nais

    Clquez sur l’icône ci-dessous pour accéder au texte
  • Que yo, ...

    Clefs : poésie , Riera
    « Que yo, Sancho, naci para vivir muriendo » - Cervantes, Don Quichotte (Vois-tu, Sancho, je suis né pour mourir ma vie) « QUE YO, … » Le temps est à écouter rumeur de vent de mer le centre en (...)
  • Dans une fraction de temps

    Clefs : poésie , Riera
    Un temps hors du temps, l’esprit ne le conçoit pas… pourtant, pourtant le désir l’exige. Mario Luzi « Stat » - A l’image de l’homme, 1999 (pour le texte original) Dans une fraction de temps (...)
  • POESIE : pourquoi ? comment ?

    Clefs : Riera
    Texte écrit à partir d’une proposition de l’atelier Loyan (Laurent Campagnolle)
  • Sur le jersey de laine

    Clefs : poésie , Riera
    Extrait du recueil "ClairVision" aux éditions Publie.net, collection « L’inadvertance » (2009).
  • JE N’AI TOUJOURS RIEN DIT AU JARDIN

    Clefs : poésie , Riera
    (à Axel) De paix les traits du visage et rires de ruisseau tressés de brindilles j’oublie robes et chaussures le crayon de l’été me dessine mes obscures allégories Reliures du Temps (des rayures (...)

info portfolio

Nathalie Riera, mars 2009 Nathalie Riera © N. Riera

titre documents joints

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette