BRIBES EN LIGNE
à la mémoire de       le   ciel !!!! bien sûr, il y eut corps nomades bouches (de)lecta lucta   il y a tant de saints sur       fourr& un jour nous avons macao grise  de la trajectoire de ce dernier vers aoi temps de cendre de deuil de attelage ii est une œuvre au commencement était sa langue se cabre devant le si elle est belle ? je  les œuvres de pour le prochain basilic, (la ici. les oiseaux y ont fait tous ces charlatans qui     un mois sans       sur le ce va et vient entre       le 1) la plupart de ces       au voici l’une de nos plus iloec endreit remeint li os avec marc, nous avons temps de pierres dans la dernier vers aoi l’eau s’infiltre       la ouverture de l’espace ki mult est las, il se dort nous lirons deux extraits de       ton r.m.a toi le don des cris qui ils avaient si longtemps, si   (dans le antoine simon 2 bal kanique c’est       je dans l’effilé de       arauca "moi, esclave" a au rayon des surgelés petites proses sur terre       avant tu le saiset je le vois le franchissement des chaises, tables, verres,       la  si, du nouveau huit c’est encore à c’est la chair pourtant "je me tais. pour taire. non, björg,   au milieu de a ma mère, femme parmi (dans mon ventre pousse une pour andré   la production dernier vers aoi « amis rollant, de tout le problème je suis celle qui trompe vedo la luna vedo le i en voyant la masse aux sur l’erbe verte si est       une       alla       la diaphane est le mot (ou la brume. nuages   marcel dernier vers aoi ce monde est semé 13) polynésie a propos de quatre oeuvres de     extraire dans les hautes herbes de pareïs li seit la À peine jetés dans le paien sunt morz, alquant       marche pourquoi yves klein a-t-il titrer "claude viallat, prenez vos casseroles et le travail de bernard les plus terribles vos estes proz e vostre       dans       jardin les dieux s’effacent le 15 mai, à je t’ai admiré, carcassonne, le 06 quand les mots     à une image surgit traverse le suite du blasphème de antoine simon 12  dernières mises 1) notre-dame au mur violet halt sunt li pui e mult halt       la moisissures mousses lichens     au couchant "ces deux là se 1 la confusion des à propos des grands je ne peins pas avec quoi, cet article est paru dans le très saintes litanies martin miguel art et pour andré carles respunt :   voici donc la pour jean-marie simon et sa les installations souvent, « pouvez-vous la deuxième édition du tout en vérifiant la chaude caresse de       assis la mort, l’ultime port,     tout autour une fois entré dans la nu(e), comme son nom je désire un epuisement de la salle,       allong       m̵   le 10 décembre onzième la gaucherie à vivre, je n’hésiterai décembre 2001. si j’avais de son       la pie dès l’origine de son  ce qui importe pour religion de josué il antoine simon 13 dernier vers aoi traquer       pass&e quand les couleurs  tous ces chardonnerets       sur dieu faisait silence, mais zacinto dove giacque il mio c’est une sorte de pour michèle gazier 1) pour robert mais jamais on ne merci à la toile de       les       sur et c’était dans       le entr’els nen at ne pui attendre. mot terrible.       apparu dans le monde de cette à cri et à je découvre avant toi jouer sur tous les tableaux le proche et le lointain       pass&e       une quando me ne so itu pe  dernier salut au juste un nous dirons donc le 19 novembre 2013, à la sur la toile de renoir, les livre grand format en trois "pour tes mult est vassal carles de fin première la mastication des       chaque archipel shopping, la une errance de       apr&eg       sur a supposer quece monde tienne     faisant la antoine simon 26 ...et poème pour   pour adèle et maintenant il connaît le dernier vers aoi un tunnel sans fin et, à béatrice machet vient de essai de nécrologie, raphaël rare moment de bonheur, c’est seulement au dernier vers aoi pour nicolas lavarenne ma madame est la reine des et il parlait ainsi dans la il aurait voulu être mi viene in mentemi       au le coquillage contre le corps encaisse comme il       sabots sous l’occupation au matin du le lent déferlement c’est parfois un pays temps où les coeurs granz fut li colps, li dux en antoine simon 29 un temps hors du depuis le 20 juillet, bribes juste un mot pour annoncer on cheval j’ai travaillé même si dans ce pays ma mère et encore  dits    courant pour philippe en cet anniversaire, ce qui est-ce parce que, petit, on     surgi nos voix a christiane certains prétendent « h&eacu s’ouvre la et te voici humanité écoute, josué, faisant dialoguer allons fouiller ce triangle dans les carnets     les fleurs du       retour macles et roulis photo 6       deux       neige 1- c’est dans j’aime chez pierre constellations et       l̵ les étourneaux ! martin miguel il va falloir ço dist li reis : equitable un besoin sonnerait la bouche pure souffrance des voiles de longs cheveux toujours les lettres : troisième essai la fraîcheur et la intendo... intendo ! madame aux rumeurs autre petite voix deux ajouts ces derniers vous êtes pour martine vi.- les amicales aventures     dans la ruela grant est la plaigne e large   pour théa et ses accoucher baragouiner max charvolen, martin miguel franchement, pensait le chef, et si tu dois apprendre à mon travail est une jusqu’à il y a pas une année sans évoquer l’existence n’est       sur quand il voit s’ouvrir, c’est vrai assise par accroc au bord de l’ami michel  les premières rita est trois fois humble. lancinant ô lancinant ma mémoire ne peut me 1-nous sommes dehors. nouvelles mises en bientôt, aucune amarre   le texte suivant a a la femme au pour alain borer le 26 madame est toute la bouche pleine de bulles   tout est toujours en dernier vers aoi       la       la deux mille ans nous rm : nous sommes en de mes deux mains       object tout à fleur d’eaula danse m1       dernier vers aoi il pleut. j’ai vu la on a cru à pour mon épouse nicole       et seins isabelle boizard 2005       o la langue est intarissable je n’ai pas dit que le carles li reis en ad prise sa recleimet deu mult dans les écroulements les premières iv.- du livre d’artiste l’instant criblé en 1958 ben ouvre à de tantes herbes el pre ouverture d’une       ce reflets et echosla salle je meurs de soif le ciel est clair au travers bernard dejonghe... depuis mille fardeaux, mille  le livre, avec « voici des quatre archanges que       pourqu il ne s’agit pas de dernier vers aoi aux barrières des octrois       sur que d’heures tout est prêt en moi pour       "   nous sommes     m2 &nbs frères et antoine simon 21 siglent a fort e nagent e lorsqu’on connaît une       les   3   

les couleur qui ne masque pas le temps passe si vite,  l’exposition  préparation des dernier vers aoi       que       st vue à la villa tamaris       aujour       banlie sequence 6   le     après   pour olivier alocco en patchworck © ce qui importe pour  le grand brassage des ainsi alfred… toutefois je m’estimais l’erbe del camp, ki       ma deuxième apparition       un agnus dei qui tollis peccata il n’est pire enfer que les dessins de martine orsoni (la numérotation des i mes doigts se sont ouverts nous serons toujours ces et que dire de la grâce "et bien, voilà..." dit karles se dort cum hume il faut aller voir on dit qu’agathe       six l’impression la plus       au jamais si entêtanteeurydice les doigts d’ombre de neige rien n’est plus ardu sous la pression des carmelo arden quin est une le 23 février 1988, il pour mes enfants laure et l’art n’existe il ne reste plus que le la parol

Accueil > Personnalités > Schmitt

Schmitt


titre documents joints

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette