BRIBES EN LIGNE
pur ceste espee ai dulor e la fonction, comme c’est n’ayant pas les premières buttati ! guarda&nbs d’ eurydice ou bien de on a cru à et  riche de mes mille fardeaux, mille antoine simon 30 madame est une edmond, sa grande tout en travaillant sur les       mouett l’impression la plus clers fut li jurz e li la liberté de l’être bel équilibre et sa pour marcel la musique est le parfum de    7 artistes et 1 la communication est   iv    vers       un à la mémoire de non, björg,       sur le ce qui aide à pénétrer le    il pour mireille et philippe le samedi 26 mars, à 15       l̵       neige pour jean gautheronle cosmos nous serons toujours ces la main saisit moi cocon moi momie fuseau régine robin,       ruelle pas sur coussin d’air mais ma mémoire ne peut me rimbaud a donc       la je suis occupé ces aux barrières des octrois vedo la luna vedo le     hélas, suite de la force du corps, mougins. décembre station 7 : as-tu vu judas se       embarq (de)lecta lucta   vous avez mais jamais on ne béatrice machet vient de pour nicolas lavarenne ma       é la brume. nuages       la   encore une six de l’espace urbain,       la la langue est intarissable   (à       sur pas une année sans évoquer     vers le soir merci à la toile de   entrons les installations souvent,       quinze les textes mis en ligne troisième essai et la chaude caresse de la poésie, à la le galop du poème me     un mois sans guetter cette chose vous êtes       midi   ces sec erv vre ile 0 false 21 18       coude mon cher pétrarque, (la numérotation des pour angelo issent de mer, venent as sept (forces cachées qui soudain un blanc fauche le de pa(i)smeisuns en est venuz religion de josué il j’ai parlé genre des motsmauvais genre dernier vers aoi quand c’est le vent qui li emperere s’est   je ne comprends plus dernier vers aoi marcel alocco a  les œuvres de dans les hautes herbes laure et pétrarque comme bruno mendonça       grimpa     le antoine simon 25       je 0 false 21 18   si vous souhaitez mm si c’est ça creuser, il s’appelait       vu       les       maquis     surgi avez-vous vu dernier vers que mort il était question non       je me l’existence n’est al matin, quant primes pert  au travers de toi je dans les horizons de boue, de   la baie des anges abu zayd me déplait. pas printemps breton, printemps        “ne pas       la tandis que dans la grande     dans la ruela de proche en proche tous dernier vers aoi au programme des actions pour martin il semble possible il ne sait rien qui ne va c’est vrai lentement, josué recleimet deu mult       s̵ corps nomades bouches pour alain borer le 26 vous avez     une abeille de ainsi alfred… 0 false 21 18 il aura fallu longtemps - pour anne slacik ecrire est dernier vers aoi    en macles et roulis photo s’égarer on 0 false 21 18 nos voix   adagio   je dans les écroulements carmelo arden quin est une toute trace fait sens. que ainsi fut pétrarque dans   un j’ai donc l’instant criblé dans le monde de cette après la lecture de macles et roulis photo 7       " au labyrinthe des pleursils  avec « a la pour michèle gazier 1) si elle est belle ? je deuxième apparition de       apr&eg mais non, mais non, tu       juin       dans juste un mot pour annoncer       la à bernadette v.- les amicales aventures du petit matin frais. je te préparation des       en dernier vers aoi dernier vers aoi pour andrée  les trois ensembles douce est la terre aux yeux j’arrivais dans les À perte de vue, la houle des vi.- les amicales aventures       dans je n’ai pas dit que le f les rêves de ce poème est tiré du sables mes parolesvous     " les enseignants : un titre : il infuse sa vos estes proz e vostre    regardant ma voix n’est plus que (josué avait lentement et tout avait ils s’étaient nous viendrons nous masser tromper le néant nice, le 18 novembre 2004  au mois de mars, 1166       nuage     m2 &nbs des voix percent, racontent la mastication des langues de plomba la samuelchapitre 16, versets 1 vous n’avez avec marc, nous avons  dans toutes les rues  tu vois im font chier vertige. une distance de pareïs li seit la je suis tous ces charlatans qui traquer c’est extrêmement    de femme liseuse eurydice toujours nue à cinquième essai tout pour jean marie certains prétendent       pass&e ço dist li reis : pour michèle gazier 1 antoine simon 33 antoine simon 6 frères et 5) triptyque marocain rare moment de bonheur, dernier vers aoi       sur       l̵ (josué avait       deux j’ai longtemps  tous ces chardonnerets dès l’origine de son iv.- du livre d’artiste quand les eaux et les terres la tentation du survol, à huit c’est encore à peinture de rimes. le texte     chambre ce va et vient entre       fourr& elle réalise des       au nouvelles mises en j’entends sonner les tout est possible pour qui c’est parfois un pays petites proses sur terre se reprendre. creuser son clquez sur premier essai c’est une image surgit et derrière “le pinceau glisse sur noble folie de josué, rossignolet tu la pour michèle aueret pour le prochain basilic, (la       montag dans ce périlleux       (       aux et la peur, présente la terre nous je crie la rue mue douleur cet univers sans    si tout au long   1) cette tendresses ô mes envols  le "musée antoine simon 15 bal kanique c’est couleur qui ne masque pas f dans le sourd chatoiement lancinant ô lancinant pour helmut jusqu’à il y a intendo... intendo !       au les petites fleurs des pour martine et combien errer est notre lot, madame, pourquoi yves klein a-t-il chaises, tables, verres, je ne sais pas si dix l’espace ouvert au « h&eacu i mes doigts se sont ouverts in the country au rayon des surgelés poussées par les vagues dans ma gorge viallat © le château de Être tout entier la flamme j’ai relu daniel biga, première dans l’innocence des rien n’est plus ardu       (     son à la bonne deux ce travail vous est si grant dol ai que ne temps de bitume en fusion sur       longte dans le train premier autres litanies du saint nom écrirecomme on se iloec endreit remeint li os       la paroles de chamantu à sylvie       chaque agnus dei qui tollis peccata toutefois je m’estimais temps de cendre de deuil de   l’oeuvre vit son       une c’était une ecrire les couleurs du monde       le l’erbe del camp, ki j’ai travaillé       dans quel ennui, mortel pour       le (en regardant un dessin de ce qu’un paysage peut       pass&e       le attendre. mot terrible. bernard dejonghe... depuis     quand archipel shopping, la       la lorsque martine orsoni dernier vers aoi chairs à vif paumes madame, c’est notre pour max charvolen 1) deux ajouts ces derniers   ces notes   la production antoine simon 20 janvier 2002 .traverse ( ce texte a quatrième essai de ...et poème pour madame dans l’ombre des pour qui veut se faire une le proche et le lointain  pour jean le dans un coin de nice, deuxième approche de les étourneaux !  la lancinante un verre de vin pour tacher un trait gris sur la très malheureux... carles li reis en ad prise sa antoine simon 27 est-ce parce que, petit, on  zones gardées de "pour tes trois (mon souffle au matin le 26 août 1887, depuis       l̵ dans le ciel du nice, le 8 octobre antoine simon 23 attendre. mot terrible. ki mult est las, il se dort autre citation les plus terribles station 3 encore il parle antoine simon 19 nice, le 30 juin 2000 antoine simon 17       apr&eg seins isabelle boizard 2005 les grands la parol

Accueil > Personnalités > Martin

Martin


  • Exergue

    Clefs : Martin
    POUR MON ÉPOUSE NICOLE MARTIN qui me tient les yeux ouverts et la tête hors de l’eau. J.-L. M. Quel étonnant bâtisseur il avait été ! Après avoir monté, avec une célérité rare, les murs de sa (...)
  • I. Nuit

    Clefs : poésie , Martin
    (EN REGARDANT UN DESSIN DE JEAN MATHON) Nuit tu t’éveilles rouge et tu m’uses les yeux ta jambe caresse mes souvenirs (...)
  • II. Tunique de feuilles mortes

    Clefs : poésie , Martin
    Ma chair n’est guère que tunique de feuilles mortes, doucement désagrégées par les feux de l’automne agonisant et meurtrier : Vois le soleil qui s’effiloche dans la clairière : il ne me laisse (...)
  • III. Visage mort pendu à une courroie desséchée

    Improbable visage pendu au mur Négatif de photo visage nié Projeté au mur écrasé au mur Trop mûr visage éclaboussé Par quelle explosion définitif (...)
  • IV. Traits

    Clefs : poésie , Martin
    Un trait gris sur la terre Un trait noir dans le ciel Et le ciel et la terre S’enroulent l’un autour de l’autre S’enroulent autour de moi au-dedans de moi (...)
  • V. Racines

    Clefs : poésie , Martin
    Pour ma Nicole. J’ai des alliés Qui me tiennent en vie, Qui me donnent racine. Eugène GUILLEVIC, Sphère. Les pieds sur la terre dans la terre au plus profond jusqu’au cœur au magma (...)
  • VI. Racines et sources

    Clefs : poésie , Martin
    Pour Yves et Pierre Poher et leur famille. Étincelle arrachée à la cascade soleil pour construire mon rêve arbres et fleuve (...)
  • VII. Olivier(s)

    Clefs : poésie , Martin
    Pour Martine Casanova, Mireille Marchand et Robert Béthune. 1 Olivier : noueux, tronc noueux, noué à la terre racines immortelles (...)
  • VIII. LA MUSIQUE : PAYSAGE*

    Clefs : poésie , Martin
    À la mémoire de Maurice Brisson et pour Simone Brisson et sa famille. La musique toujours nous parle de notre vraie patrie. Philippe DELAVEAU, Eucharis, Gallimard, 1987. J’habite (...)
  • IX. MÉDITATIONS

    Clefs : poésie , Martin
    Pour Martine, Coline et Laure Casanova. Plongée : sinuosités des fourmis. Je m’interroge sur les anfractuosités de mes rêves. Que la brume soit ! et la brume (...)

0 | 10

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette