BRIBES EN LIGNE
      jonath i mes doigts se sont ouverts un nouvel espace est ouvert je serai toujours attentif à peinture de rimes. le texte il y a des objets qui ont la on trouvera la video pour egidio fiorin des mots je suis sables mes parolesvous       bruyan antoine simon 30 À la loupe, il observa Ç’avait été la  un livre écrit josué avait un rythme troisième essai et raphaël     " ses mains aussi étaient       " genre des motsmauvais genre ouverture de l’espace dernier vers aoi avant propos la peinture est antoine simon 10       neige face aux bronzes de miodrag       le pour marcel  les trois ensembles dernier vers aoi  l’écriture j’arrivais dans les la chaude caresse de     du faucon des voix percent, racontent antoine simon 16 la brume. nuages       " napolì napolì c’est vrai la question du récit de pareïs li seit la       je mesdames, messieurs, veuillez le tissu d’acier pas sur coussin d’air mais l’attente, le fruit   1) cette sous l’occupation j’ai en réserve v.- les amicales aventures du   j’ai souvent quant carles oït la attelage ii est une œuvre nécrologie recleimet deu mult       sur       au       fourmi la légende fleurie est r.m.a toi le don des cris qui je me souviens de ajout de fichiers sons dans   le 10 décembre temps de cendre de deuil de toutefois je m’estimais       l̵ mes pensées restent ce errer est notre lot, madame, il ne sait rien qui ne va         &n c’était une pour andré cette machine entre mes j’entends sonner les de pa(i)smeisuns en est venuz mille fardeaux, mille     tout autour antoine simon 11 chercher une sorte de dans le pain brisé son (ma gorge est une un soir à paris au c’est un peu comme si, cet univers sans       assis l’impression la plus j’ai donc f les marques de la mort sur pour yves et pierre poher et constellations et Être tout entier la flamme mieux valait découper décembre 2001. couleur qui ne masque pas  improbable visage pendu quatrième essai de       soleil le numéro exceptionnel de       montag petites proses sur terre     faisant la et nous n’avons rien le passé n’est   maille 1 :que       p&eacu li emperere s’est       sur violette cachéeton pas une année sans évoquer j’ai relu daniel biga, « 8° de il souffle sur les collines   en grec, morías macles et roulis photo 1       les à le texte qui suit est, bien l’art c’est la il y a dans ce pays des voies a l’aube des apaches, able comme capable de donner que d’heures antoine simon 29 le vieux qui le glacis de la mort quatre si la mer s’est pour andré villers 1)   saint paul trois chaque automne les dernier vers aoi    courant le 2 juillet la fonction,       en       entre macles et roulis photo (la numérotation des fin première sixième       coude       &agrav     rien juste un dont les secrets… à quoi de tantes herbes el pre vedo la luna vedo le il n’était qu’un « pouvez-vous       la       fleur si tu es étudiant en il en est des meurtrières. deux nouveauté,       bien la bouche pleine de bulles pour philippe ce qui fait tableau : ce la vie est ce bruissement pour qui veut se faire une       qui 10 vers la laisse ccxxxii c’est la peur qui fait max charvolen, martin miguel     dans la ruela       sur reflets et echosla salle       ruelle     les fleurs du il faut laisser venir madame  monde rassemblé onzième     extraire  “la signification douce est la terre aux yeux présentation du  ce mois ci : sub “le pinceau glisse sur il existe au moins deux se placer sous le signe de normalement, la rubrique frères et       cette ce 28 février 2002.       &ccedi       baie un homme dans la rue se prend sur la toile de renoir, les li emperere par sa grant a toi le don des cris qui antoine simon 28 comment entrer dans une       é macles et roulis photo 6       devant dernier vers aoi nous avons affaire à de toute une faune timide veille  zones gardées de huit c’est encore à alocco en patchworck © cinquième citationne art jonction semble enfin   ces sec erv vre ile carles respunt :   nous sommes     &nbs dernier vers aoi le coquillage contre ici. les oiseaux y ont fait pour andrée leonardo rosa je t’ai admiré, dernier vers aoi pour m.b. quand je me heurte dans les carnets quelque chose  mise en ligne du texte       soleil  “ce travail qui préparation des « voici ma chair n’est   ciel !!!! À perte de vue, la houle des attendre. mot terrible.       o je meurs de soif le pendu       la   (dans le mais jamais on ne  pour de la terre nous dans l’innocence des ce pays que je dis est pour issent de mer, venent as guetter cette chose f le feu s’est et tout avait       fourr& les dernières assise par accroc au bord de 1) notre-dame au mur violet le lent déferlement       sur soudain un blanc fauche le etudiant à       la carissimo ulisse,torna a ne faut-il pas vivre comme au matin du       &agrav tout en travaillant sur les       l̵       " de profondes glaouis gardien de phare à vie, au la lecture de sainte passet li jurz, la noit est de prime abord, il montagnesde apaches :       va " je suis un écorché vif. dans les carnets pur ceste espee ai dulor e bernadette griot vient de       descen tendresses ô mes envols on cheval 0 false 21 18 madame dans l’ombre des arbre épanoui au ciel f les feux m’ont le temps passe dans la portrait. 1255 : al matin, quant primes pert au programme des actions       dans il en est des noms comme du       vu       vaches il n’est pire enfer que je sais, un monde se madame déchirée macles et roulis photo 3 je suis celle qui trompe pluies et bruines,       quinze tout le problème vous êtes antoine simon 24       midi accorde ton désir à ta printemps breton, printemps "le renard connaît   se allons fouiller ce triangle    en     [1]  le plus insupportable chez j’ai travaillé Éléments -       pourqu ….omme virginia par la à sylvie des quatre archanges que ce jour-là il lui       le la galerie chave qui quand sur vos visages les     sur la pente   un vendredi edmond, sa grande  tu vois im font chier la réserve des bribes       sur       magnol et que vous dire des il avait accepté samuelchapitre 16, versets 1 et la peur, présente dernier vers aoi       apr&eg à bernadette pourquoi yves klein a-t-il  ce qui importe pour passent .x. portes, pour jacky coville guetteurs merci à marc alpozzo je rêve aux gorges avant dernier vers aoi a christiane       mouett       un  la lancinante madame, vous débusquez quai des chargeurs de je suis bien dans (elle entretenait       le     le cygne sur ecrire sur autre citation"voui       "       sabots charogne sur le seuilce qui sauvage et fuyant comme       object pour alain borer le 26 « amis rollant, de       dans toujours les lettres : madame, c’est notre martin miguel art et madame a des odeurs sauvages  tu ne renonceras pas. pour jean gautheronle cosmos rien n’est et te voici humanité dans ce pays ma mère 1.- les rêves de       ma ce n’est pas aux choses antoine simon 20 les petites fleurs des dans le monde de cette f le feu m’a ainsi va le travail de qui écoute, josué, vous avez dans le train premier dans le patriote du 16 mars etait-ce le souvenir       six ici, les choses les plus       il     les provisions deux ajouts ces derniers les premières       aux je désire un antoine simon 5 l’éclair me dure, madame porte à premier essai c’est glaciation entre equitable un besoin sonnerait l’erbe del camp, ki la parol

Accueil > Actualité du site

Actualité du site


0 | 10 | 20 | 30 | 40

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette