BRIBES EN LIGNE
tendresse du mondesi peu de station 1 : judas À perte de vue, la houle des 1- c’est dans  dans le livre, le       neige   (à a supposer quece monde tienne       va clers fut li jurz e li  les premières station 5 : comment alocco en patchworck ©         or station 7 : as-tu vu judas se antoine simon 10   je ne comprends plus       qui   adagio   je giovanni rubino dit reflets et echosla salle       fleure recleimet deu mult "et bien, voilà..." dit un tunnel sans fin et, à madame est la reine des nos voix chaque jour est un appel, une rêves de josué, ce texte m’a été antoine simon 28 de prime abord, il "si elle est cet article est paru dans le et si tu dois apprendre à       entre et  riche de mes       le     au couchant le recueil de textes       dans     depuis il en est des noms comme du voici des œuvres qui, le tout mon petit univers en a christiane le pendu les grands genre des motsmauvais genre et combien il existe au moins deux       et tu fin première   (dans le (josué avait lentement       descen une fois entré dans la avez-vous vu l’heure de la   voici donc la  dernières mises       la nécrologie c’est vrai un trait gris sur la madame a des odeurs sauvages guetter cette chose       l̵ et si au premier jour il que reste-t-il de la dans les carnets  “s’ouvre je crie la rue mue douleur je suis occupé ces  l’écriture dernier vers que mort petit matin frais. je te je découvre avant toi  “... parler une n’ayant pas ma voix n’est plus que archipel shopping, la le galop du poème me l’appel tonitruant du quelques autres mesdames, messieurs, veuillez       les     faisant la dernier vers doel i avrat,       le j’aime chez pierre  “ne pas pour nicolas lavarenne ma antoine simon 14 écrirecomme on se certains soirs, quand je       deux       ma au commencement était       au une autre approche de on croit souvent que le but préparation des     chambre et il fallait aller debout l’illusion d’une ce qui fascine chez f les rêves de       la   le 10 décembre approche d’une sous l’occupation autre citation"voui je n’ai pas dit que le me pour jean gautheronle cosmos six de l’espace urbain, paroles de chamantu       ce même si             le fontelucco, 6 juillet 2000 les dessins de martine orsoni elle réalise des ma chair n’est régine robin, 1 la confusion des       gentil     extraire pour michèle aueret voile de nuità la rm : d’accord sur de proche en proche tous a toi le don des cris qui décembre 2001. il existe deux saints portant tout en travaillant sur les dernier vers aoi mais jamais on ne max charvolen, martin miguel de soie les draps, de soie je suis celle qui trompe antoine simon 24 josué avait un rythme dans l’effilé de après la lecture de       au de mes deux mains  un livre écrit pour mon épouse nicole  improbable visage pendu à     quand granz fut li colps, li dux en a propos de quatre oeuvres de quatrième essai de cinquième citationne janvier 2002 .traverse les dernières       fourr&       l̵ quai des chargeurs de pour andrée les lettres ou les chiffres       "       allong antoine simon 3       allong       magnol bribes en ligne a     &nbs       au dernier vers aoi       deux merci au printemps des       un     oued coulant l’art c’est la mouans sartoux. traverse de    il assise par accroc au bord de vous deux, c’est joie et tous ces charlatans qui l’éclair me dure, dernier vers s’il passet li jurz, si turnet a la liberté de l’être rare moment de bonheur, dans les carnets  le "musée le 2 juillet le soleil n’est pas mon travail est une de toutes les noble folie de josué, seins isabelle boizard 2005 deux nouveauté,  “la signification     " et voici maintenant quelques pour andré   anatomie du m et et que vous dire des ce poème est tiré du tes chaussures au bas de toi, mésange à le coeur du     chant de antoine simon 19 able comme capable de donner pour jean marie l’instant criblé pour raphaël douze (se fait terre se Être tout entier la flamme f dans le sourd chatoiement le temps passe si vite, c’est pour moi le premier les cuivres de la symphonie au matin du       en    en quand nous rejoignons, en a la femme au r.m.a toi le don des cris qui le numéro exceptionnel de hans freibach : la brume. nuages on préparait deuxième dans le train premier lu le choeur des femmes de saluer d’abord les plus       il       tourne je dors d’un sommeil de morz est rollant, deus en ad si grant dol ai que ne …presque vingt ans plus mise en ligne raphaël li quens oger cuardise chairs à vif paumes   saint paul trois       su temps de cendre de deuil de dernier vers aoi attendre. mot terrible.   encore une leonardo rosa       la pie je rêve aux gorges  dans toutes les rues fragilité humaine. les petites fleurs des nous savons tous, ici, que ecrire les couleurs du monde dans les hautes herbes lentement, josué deuxième apparition       é thème principal : il faut laisser venir madame "tu sais ce que c’est     son  “comment dessiner les choses banales deuxième suite des conserves ! dernier vers aoi pour jean-louis cantin 1.- le ciel est clair au travers  on peut passer une vie très saintes litanies grant est la plaigne e large       mouett ajout de fichiers sons dans je désire un raphaËl       object moi cocon moi momie fuseau premier essai c’est difficile alliage de aux george(s) (s est la clers est li jurz et li l’évidence je m’étonne toujours de la dernier vers aoi "nice, nouvel éloge de la j’oublie souvent et   en grec, morías       dans       sur le 1-nous sommes dehors. effleurer le ciel du bout des l’homme est si j’étais un viallat © le château de à sylvie deux ajouts ces derniers non... non... je vous assure,       longte       une       m̵ face aux bronzes de miodrag quand sur vos visages les la bouche pure souffrance de la la liberté s’imprime à       apparu titrer "claude viallat,     cet arbre que   la légende fleurie est  la toile couvre les sables mes parolesvous il n’est pire enfer que aux barrières des octrois un titre : il infuse sa       &agrav monde imaginal,   né le 7       s̵ il ne s’agit pas de encore une citation“tu il ne reste plus que le     le cygne sur j’arrivais dans les pour helmut Ç’avait été la     du faucon 1257 cleimet sa culpe, si       sur dont les secrets… à quoi le travail de bernard jamais si entêtanteeurydice       le violette cachéeton mieux valait découper   dits de antoine simon 7 ce texte se présente agnus dei qui tollis peccata à la bonne voudrais je vous       le deuxième essai le pluies et bruines, tandis que dans la grande antoine simon 5       vu d’un côté les dieux s’effacent       bonheu       neige ce jour-là il lui       le le ciel de ce pays est tout 1. il se trouve que je suis "le renard connaît pour maguy giraud et d’abord l’échange des "la musique, c’est le et tout avait et c’était dans le 23 février 1988, il abstraction voir figuration lancinant ô lancinant la réserve des bribes       ...mai       sur bribes en ligne a "ah ! mon doux pays, on dit qu’agathe  les trois ensembles les plus vieilles       dans 0 false 21 18 j’ai longtemps preambule – ut pictura ma voix n’est plus que pas de pluie pour venir     dans la ruela ki mult est las, il se dort v.- les amicales aventures du       vu       l̵ livre grand format en trois  jésus  au travers de toi je attention beau s’ouvre la la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Jacques Clauzel

Avec Jacques Clauzel

Dernier ajout : 14 août 2009.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette