BRIBES EN LIGNE
giovanni rubino dit marcel alocco a  référencem       le   (à chaises, tables, verres, pour jean marie beaucoup de merveilles macles et roulis photo 7 il arriva que ses mains aussi étaient les avenues de ce pays c’est un peu comme si, bientôt, aucune amarre (elle entretenait martin miguel art et (josué avait  il est des objets sur j’ai donné, au mois ouverture d’une dans ma gorge c’est extrêmement       il glaciation entre carmelo arden quin est une de l’autre  “ne pas pour angelo et nous n’avons rien l’attente, le fruit pluies et bruines,       pour andré d’ eurydice ou bien de " je suis un écorché vif. et ces       embarq       dans jamais si entêtanteeurydice j’entends sonner les un nouvel espace est ouvert clquez sur tu le saiset je le vois normalement, la rubrique       retour toutefois je m’estimais       dans moisissures mousses lichens (ma gorge est une a propos d’une les dernières   se sept (forces cachées qui vous avez derniers vers sun destre le galop du poème me avez-vous vu dernier vers aoi le 15 mai, à la chaude caresse de j’ai longtemps       longte chaque automne les       la       dans un jour nous avons l’instant criblé     à       "       "  “... parler une sa langue se cabre devant le    nous clers fut li jurz e li le geste de l’ancienne, reflets et echosla salle juste un mot pour annoncer certains soirs, quand je       &n « e ! malvais il n’était qu’un   voici donc la et que vous dire des madame est la reine des       banlie       la polenta dernier vers aoi vous avez de tantes herbes el pre       ce    tu sais     cet arbre que je me souviens de au labyrinthe des pleursils       voyage  tous ces chardonnerets nous avancions en bas de   iv    vers samuelchapitre 16, versets 1 napolì napolì écrirecomme on se des quatre archanges que dieu faisait silence, mais       quinze       la je meurs de soif       magnol au matin du l’art c’est la   en grec, morías charogne sur le seuilce qui buttati ! guarda&nbs dernier vers aoi antoine simon 12 carissimo ulisse,torna a       l̵       pav&ea mon travail est une     &nbs       une etudiant à lancinant ô lancinant un verre de vin pour tacher un homme dans la rue se prend       " printemps breton, printemps dernier vers aoi ce va et vient entre deuxième apparition de   six formes de la au programme des actions la littérature de régine robin, inoubliables, les  pour de soudain un blanc fauche le       marche voici des œuvres qui, le l’éclair me dure, epuisement de la salle,       pav&ea lorsque martine orsoni station 4 : judas      les provisions et il fallait aller debout le temps passe si vite, premier vers aoi dernier  les premières les petites fleurs des       pourqu 0 false 21 18    au balcon       tourne le texte qui suit est, bien       sur le suite du blasphème de dernier vers aoi       vu temps où les coeurs prenez vos casseroles et  l’exposition  pour michèle aueret dans ce pays ma mère heureuse ruine, pensait autres litanies du saint nom rimbaud a donc le 19 novembre 2013, à la a toi le don des cris qui les plus vieilles « pouvez-vous ma mémoire ne peut me al matin, quant primes pert ensevelie de silence, à la mémoire de dernier vers aoi descendre à pigalle, se pour gilbert       deux nécrologie un soir à paris au antoine simon 31 approche d’une     faisant la seins isabelle boizard 2005   le texte suivant a quelque chose       reine et  riche de mes pour martine, coline et laure la prédication faite       je dernier vers aoi « 8° de avec marc, nous avons carissimo ulisse,torna a       assis travail de tissage, dans les installations souvent, outre la poursuite de la mise pour helmut dernier vers aoi coupé en deux quand je dors d’un sommeil de       six nous dirons donc si elle est belle ? je la poésie, à la ecrire les couleurs du monde tant pis pour eux.       grimpa juste un face aux bronzes de miodrag l’illusion d’une antoine simon 23   un   1) cette       arauca l’erbe del camp, ki quelque temps plus tard, de granz est li calz, si se le grand combat :  le "musée et encore  dits en cet anniversaire, ce qui de pa(i)smeisuns en est venuz allons fouiller ce triangle les enseignants : f qu’il vienne, le feu pour michèle  au travers de toi je       sur 7) porte-fenêtre à cri et à       cerisi       allong je rêve aux gorges vous êtes il souffle sur les collines bruno mendonça g. duchêne, écriture le dernier vers aoi       st issent de mer, venent as antoine simon 18 rare moment de bonheur, 1- c’est dans huit c’est encore à ce jour là, je pouvais  de la trajectoire de ce   au milieu de troisième essai comme c’est       midi       vaches la cité de la musique avant dernier vers aoi dernier vers que mort des conserves ! dernier vers aoi  l’écriture non, björg, sainte marie, deux ajouts ces derniers le soleil n’est pas marie-hélène réponse de michel des quatre archanges que       sur dans l’effilé de je reviens sur des le temps passe dans la mouans sartoux. traverse de       neige à la bonne le 28 novembre, mise en ligne il faut laisser venir madame onzième folie de josuétout est me et tout avait marché ou souk ou pas facile d’ajuster le un titre : il infuse sa eurydice toujours nue à bribes en ligne a       va rm : nous sommes en j’ai donc mes pensées restent le glacis de la mort pas même c’est parfois un pays antoine simon 15 pour max charvolen 1) antoine simon 14       m̵ poussées par les vagues dans le pays dont je vous dans un coin de nice,  les éditions de cinquième essai tout du bibelot au babilencore une mais jamais on ne       object À peine jetés dans le  “s’ouvre    de femme liseuse   la baie des anges depuis le 20 juillet, bribes d’abord l’échange des j’ai perdu mon merle noir  pour pour michèle gazier 1 ce qui fait tableau : ce     " i mes doigts se sont ouverts pour martine       un c’est seulement au madame porte à     après pour jacqueline moretti,       que pour philippe antoine simon 17       &n       "       à fin première c’est la chair pourtant 0 false 21 18 merci au printemps des nous viendrons nous masser  marcel migozzi vient de la terre nous       &agrav rêve, cauchemar, archipel shopping, la       au quand nous rejoignons, en     son l’art n’existe       reine raphaËl « h&eacu       au des voix percent, racontent       baie et si au premier jour il pour jacky coville guetteurs pour andrée       juin la mort, l’ultime port,       &agrav pour le prochain basilic, (la livre grand format en trois et combien       la  “la signification       le cher bernard     nous       sur un tunnel sans fin et, à antoine simon 11     m2 &nbs       imagine que, dans la li quens oger cuardise janvier 2002 .traverse       ton chaque jour est un appel, une a la libération, les  improbable visage pendu       un tout est prêt en moi pour (dans mon ventre pousse une       m&eacu ...et poème pour       d&eacu   pour olivier ils avaient si longtemps, si "et bien, voilà..." dit bribes en ligne a la vie humble chez les pour martin quand les mots les textes mis en ligne madame des forêts de « voici rita est trois fois humble.       je la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Jacques Clauzel > Macles et roulis version originale inédite

Macles et roulis version originale inédite

Dernier ajout : 11 août 2009.

Les 3 derniers textes : Macles et roulis 2’ , Macles et roulis 2 , Macles et roulis 1’ .

Les 3 textes les plus lus : Macles et roulis 1’ , Macles et roulis 2 , Macles et roulis 2’ .

Pour des raisons techniques, Jacques Clauzel, à l’origine de la proposition de cette oeuvre croisée, m’avait demandé d’en revoir la mise en page.

Je présente ici le texte dans sa mise en page initiale.


  • Macles et roulis 1

    Pure forme, belle muette, d’aucun modèle issue. Perdue la masse Confusément ici dialoguent, du très lointain, eaux courantes et feux éteints Perdu le roulement depuis ces mots libérateurs des sources. (...)
  • Macles et roulis 1’

    Perdus la masse La chaleur sourde des compressions Le roulement apaisant de l’eau Te voilà délaissé dans le ciel vide
  • Macles et roulis 2

    Tromper le néant peupler l’obscurité (Dans l’équilibre juste de sa masse avec celle de l’eau une cane, grave, glisse) Et il suffit d’un mot (hors de ces illusoires bévues : taches dessins silhouettes (...)
  • Macles et roulis 2’

    Or il suffit d’un mot d’un regard pour peupler l’obscurité de l’espace grain de sable qui trompe le néant
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette