BRIBES EN LIGNE
j’ai en réserve quelques autres  tous ces chardonnerets l’heure de la c’était une un trait gris sur la f toutes mes macles et roulis photo 1 quant carles oït la       voyage antoine simon 23 quatrième essai de       la normal 0 21 false fal       sur     sur la dans ce périlleux       embarq je découvre avant toi    si tout au long la fraîcheur et la dans les écroulements temps où le sang se tendresse du mondesi peu de       quand cinq madame aux yeux     nous preambule – ut pictura agnus dei qui tollis peccata la poésie, à la je crie la rue mue douleur “le pinceau glisse sur un besoin de couper comme de tu le saiset je le vois pur ceste espee ai dulor e  ce mois ci : sub faisant dialoguer     pluie du en cet anniversaire, ce qui frères et antoine simon 18   3   

les l’éclair me dure,       la au programme des actions À perte de vue, la houle des mieux valait découper       la pour max charvolen 1)       pass&e     extraire j’entends sonner les qu’est-ce qui est en les plus vieilles antoine simon 15 chaises, tables, verres, si tu es étudiant en très malheureux...   anatomie du m et petites proses sur terre j’ai ajouté       banlie     rien la galerie chave qui dernier vers aoi       " pour jean marie a christiane       deux   jn 2,1-12 :       cette       une edmond, sa grande ne pas négocier ne temps de cendre de deuil de rm : nous sommes en lorsqu’on connaît une dans les hautes herbes dernier vers aoi       que le temps passe dans la       &n 13) polynésie guetter cette chose n’ayant pas comme ce mur blanc le galop du poème me morz est rollant, deus en ad il ne s’agit pas de  au travers de toi je ce qui fascine chez       m̵ ouverture de l’espace dix l’espace ouvert au à sylvie nous avancions en bas de   l’oeuvre vit son       alla des conserves !       sur un jour nous avons dernier vers aoi   lorsque martine orsoni   je n’ai jamais  les premières ce va et vient entre giovanni rubino dit patrick joquel vient de       longte    il sous la pression des un verre de vin pour tacher       une recleimet deu mult dernier vers aoi se placer sous le signe de       d&eacu   est-ce que dernier vers aoi le franchissement des antoine simon 3       tourne art jonction semble enfin       ruelle et c’était dans       m̵ un soir à paris au station 7 : as-tu vu judas se des voiles de longs cheveux je m’étonne toujours de la les parents, l’ultime écrirecomme on se le ciel est clair au travers antoine simon 14 alocco en patchworck © jamais si entêtanteeurydice accoucher baragouiner tout est prêt en moi pour quand nous rejoignons, en il existe au moins deux marcel alocco a jouer sur tous les tableaux je me souviens de on dit qu’agathe toutefois je m’estimais   en grec, morías tout mon petit univers en le 19 novembre 2013, à la diaphane est le     du faucon nous viendrons nous masser saluer d’abord les plus se reprendre. creuser son       les cet article est paru  tu ne renonceras pas. leonardo rosa   pour adèle et préparation des l’art c’est la       les dieux s’effacent       bien passet li jurz, la noit est deuxième essai le la prédication faite Être tout entier la flamme dans ce pays ma mère ce n’est pas aux choses il faut laisser venir madame     vers le soir       journ& constellations et f qu’il vienne, le feu paysage de ta tombe  et       vu dernier vers aoi       je ils sortent bernadette griot vient de de pareïs li seit la     sur la pente napolì napolì in the country vous êtes       " station 4 : judas  sous l’occupation 0 false 21 18 huit c’est encore à 1- c’est dans    en dernier vers que mort       glouss pas une année sans évoquer abstraction voir figuration première rien n’est     pourquoi je ne peins pas avec quoi, toutes sortes de papiers, sur a toi le don des cris qui à la mémoire de mi viene in mentemi       pourqu       ( la terre a souvent tremblé   iv    vers       l̵   que signifie quand vous serez tout un temps hors du       au dans les horizons de boue, de la réserve des bribes     chambre ki mult est las, il se dort bien sûr, il y eut       sur le deuxième À max charvolen et À peine jetés dans le pour jean-louis cantin 1.- pour mireille et philippe   un pour jacky coville guetteurs dans un coin de nice, "tu sais ce que c’est f le feu est venu,ardeur des écoute, josué,     une abeille de « e ! malvais les étourneaux ! clquez sur raphaël ma voix n’est plus que antoine simon 27       bruyan c’est le grand hans freibach : il en est des meurtrières. madame, vous débusquez références : xavier il ne sait rien qui ne va  un livre écrit c’est une sorte de elle réalise des la tentation du survol, à m1       grande lune pourpre dont les       ma difficile alliage de et ces autre petite voix vue à la villa tamaris errer est notre lot, madame, de la       dans exode, 16, 1-5 toute bientôt, aucune amarre lu le choeur des femmes de       soleil dernier vers aoi   antoine simon 19 de proche en proche tous       " mise en ligne d’un il pleut. j’ai vu la coupé le sonà "ah ! mon doux pays, on trouvera la video madame est la reine des f le feu m’a petit matin frais. je te la danse de l’existence n’est autres litanies du saint nom quel étonnant la vie est dans la vie. se franchement, pensait le chef,       &agrav viallat © le château de un nouvel espace est ouvert tout en travaillant sur les  zones gardées de g. duchêne, écriture le antoine simon 12 ( ce texte a c’est ici, me siglent a fort e nagent e tu le sais bien. luc ne la terre nous entr’els nen at ne pui 0 false 21 18 une autre approche de attendre. mot terrible. 0 false 21 18 mes pensées restent antoine simon 32 on cheval f tous les feux se sont aux barrières des octrois l’attente, le fruit l’appel tonitruant du titrer "claude viallat, temps de pierres   adagio   je je reviens sur des autre citation un jour, vous m’avez       su autre essai d’un       deux abu zayd me déplait. pas nous lirons deux extraits de pour helmut mougins. décembre madame chrysalide fileuse je suis celle qui trompe pour julius baltazar 1 le le plus insupportable chez       " la liberté de l’être arbre épanoui au ciel dieu faisait silence, mais quelque chose dernier vers aoi quand les eaux et les terres   entrons       et tu       chaque macles et roulis photo 4       au   (dans le       je me gardien de phare à vie, au ils avaient si longtemps, si dernier vers aoi et il fallait aller debout   la baie des anges   pour olivier lancinant ô lancinant il y a des objets qui ont la poussées par les vagues dans le monde de cette et si tu dois apprendre à temps où les coeurs "la musique, c’est le antoine simon 9       je me dorothée vint au monde a la femme au voici des œuvres qui, le c’est la distance entre  il est des objets sur face aux bronzes de miodrag dernier vers aoi où l’on revient pour robert       &eacut       dans pour martin et encore  dits l’une des dernières "le renard connaît       arauca le 23 février 1988, il  de même que les 1.- les rêves de madame déchirée       l̵ ma voix n’est plus que vedo la luna vedo le ma mémoire ne peut me    seule au vous deux, c’est joie et 7) porte-fenêtre       pass&e  hier, 17 si, il y a longtemps, les le proche et le lointain       allong vous dites : "un langues de plomba la granz est li calz, si se c’est pour moi le premier il était question non ce qui fait tableau : ce glaciation entre  je signerai mon       la       assis (dans mon ventre pousse une dans le pain brisé son madame, on ne la voit jamais attention beau       je la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Eric Massholder > Aux belles dormeuses 1

Aux belles dormeuses 1

Dernier ajout : 18 mars 2010.

Les 3 derniers textes : Fiammetta , Ombre , Incube .

Les 3 textes les plus lus : Incube , Fiammetta , Ombre .

Ce texte est paru en 2009 aux éditions de La Diane française (Nice). Ouvrage de bibliophilie avec 4 gravures sur bois de Éric Massholder dans sa série "Mode-fication". © R. Monticelli et La Diane française.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette