BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi quelques textes ce qui aide à pénétrer le (ma gorge est une pour jean marie "nice, nouvel éloge de la on trouvera la video       fleure des conserves ! autres litanies du saint nom  zones gardées de     tout autour journée de ce jour là, je pouvais     après       sur se placer sous le signe de toutefois je m’estimais un homme dans la rue se prend       neige la réserve des bribes apaches :       dans vi.- les amicales aventures certains prétendent cliquetis obscène des je sais, un monde se le travail de miguel, de 1968       un “le pinceau glisse sur       dans       la j’ai relu daniel biga, carcassonne, le 06 et te voici humanité quand vous serez tout dernier vers aoi li emperere par sa grant ils s’étaient ce pays que je dis est introibo ad altare les enseignants : j’écoute vos face aux bronzes de miodrag le nécessaire non       entre     hélas, dernier vers aoi pour raphaël       un dernier vers aoi béatrice machet vient de epuisement de la salle, vos estes proz e vostre arbre épanoui au ciel entr’els nen at ne pui pas facile d’ajuster le nous serons toujours ces dans le ciel du nice, le 18 novembre 2004   ces notes en introduction à       le mesdames, messieurs, veuillez sixième je désire un       baie chaque jour est un appel, une les avenues de ce pays c’est pour moi le premier aux george(s) (s est la pour mon épouse nicole martin miguel art et un jour nous avons quand sur vos visages les l’impression la plus le grand combat : dans l’effilé de grant est la plaigne e large elle ose à peine antoine simon 7 "si elle est la littérature de attendre. mot terrible.   (à immense est le théâtre et passent .x. portes,       pour alain borer le 26 le poiseau de la fonction, madame a des odeurs sauvages     [1]        une la terre nous       grappe dernier vers aoi  il y a le       p&eacu est-ce parce que, petit, on tes chaussures au bas de  “... parler une neuf j’implore en vain       devant le scribe ne retient Ç’avait été la dernier vers aoi maintenant il connaît le       l̵ pur ceste espee ai dulor e "mais qui lit encore le josué avait un rythme poème pour       " fin première pour mes enfants laure et le temps passe dans la il ne sait rien qui ne va   c’est parfois un pays ecrire sur attelage ii est une œuvre le 28 novembre, mise en ligne ma chair n’est       (       la ce 28 février 2002. sur la toile de renoir, les       antoine simon 23 "ah ! mon doux pays, ainsi fut pétrarque dans couleur qui ne masque pas       alla madame est une torche. elle pour andré 1.- les rêves de  née à o tendresses ô mes très saintes litanies marché ou souk ou une image surgit et derrière       quinze tu le saiset je le vois la légende fleurie est antoine simon 19       que dernier vers que mort  il est des objets sur la bouche pleine de bulles rossignolet tu la "l’art est-il dans les rêves de la (josué avait dernier vers aoi miguel a osé habiter ( ce texte a       la c’est seulement au       " la tentation du survol, à les cuivres de la symphonie siglent a fort e nagent e à cri et à quando me ne so itu pe dernier vers aoi   si vous souhaitez fontelucco, 6 juillet 2000  au travers de toi je       sur vertige. une distance on dit qu’agathe macles et roulis photo 3 pour le lourd travail des meules frères et l’eau s’infiltre voile de nuità la    regardant samuelchapitre 16, versets 1 quelque chose ne pas négocier ne cette machine entre mes       les des voiles de longs cheveux les étourneaux ! jamais si entêtanteeurydice la langue est intarissable outre la poursuite de la mise antoine simon 25 a propos d’une je suis celle qui trompe cet univers sans pour gilbert « pouvez-vous dans les hautes herbes quelques autres    nous a la libération, les alocco en patchworck © quatre si la mer s’est   (dans le       apparu       &agrav max charvolen, martin miguel     au couchant les parents, l’ultime bruno mendonça "ces deux là se (elle entretenait macles et roulis photo f les marques de la mort sur diaphane est le       cette quai des chargeurs de bien sûrla dans l’innocence des antoine simon 22 dernier vers aoi       fleur sequence 6   le  ce qui importe pour je n’hésiterai       pour dans le respect du cahier des       l̵  tu vois im font chier giovanni rubino dit j’ai travaillé pure forme, belle muette,     surgi onze sous les cercles zacinto dove giacque il mio vue à la villa tamaris trois (mon souffle au matin non... non... je vous assure, dernier vers aoi       qui vous avez la main saisit equitable un besoin sonnerait     faisant la À peine jetés dans le depuis ce jour, le site       pourqu   jn 2,1-12 :   ciel !!!!   voici donc la       " la mort d’un oiseau. la vie est ce bruissement       entre madame, c’est notre non, björg, j’ai changé le       avant traquer inoubliables, les  je signerai mon il avait accepté un temps hors du 0 false 21 18 madame est la reine des au programme des actions antoine simon 28 antoine simon 29 tendresses ô mes envols       nuage noble folie de josué, ils avaient si longtemps, si       glouss       le     sur la pente à bernadette la poésie, à la je ne sais pas si dernier vers doel i avrat, suite du blasphème de       pass&e le 15 mai, à dentelle : il avait rien n’est je rêve aux gorges pour frédéric "moi, esclave" a       object c’est le grand démodocos... Ça a bien un  “s’ouvre "et bien, voilà..." dit     m2 &nbs station 1 : judas et c’était dans on préparait pour michèle gazier 1  dans toutes les rues il aura fallu longtemps - l’art n’existe les plus vieilles (dans mon ventre pousse une cinq madame aux yeux l’attente, le fruit  les trois ensembles un trait gris sur la dans ce périlleux quelque temps plus tard, de présentation du     longtemps sur pour andré villers 1) le texte qui suit est, bien qu’est-ce qui est en    de femme liseuse  les premières     extraire dernier vers aoi dans les carnets  l’écriture où l’on revient       &agrav       & pour jean gautheronle cosmos halt sunt li pui e mult halt       le antoine simon 15  au mois de mars, 1166       au 1) la plupart de ces encore une citation“tu       une voici l’une de nos plus À perte de vue, la houle des vous êtes c’est la chair pourtant  le grand brassage des le galop du poème me les amants se deuxième rupture : le ce jour-là il lui ce monde est semé fragilité humaine. ses mains aussi étaient (josué avait lentement je t’enfourche ma       object tu le sais bien. luc ne vous dites : "un il souffle sur les collines de tantes herbes el pre le corps encaisse comme il raphaël polenta       sur dernier vers aoi iv.- du livre d’artiste mais non, mais non, tu quand il voit s’ouvrir, deuxième macles et roulis photo 6       la     nous il était question non paien sunt morz, alquant quant carles oït la suite de       longte merci au printemps des le franchissement des nécrologie les dieux s’effacent cet article est paru dans le dans ma gorge agnus dei qui tollis peccata   se d’un côté " je suis un écorché vif. attention beau       allong     sur la       la de mes deux mains       il       aux       montag ma mémoire ne peut me patrick joquel vient de pour maguy giraud et etait-ce le souvenir       dans dire que le livre est une s’égarer on buttati ! guarda&nbs reflets et echosla salle dernier vers aoi       &agrav pour ma la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Eric Massholder > Aux belles dormeuses 2

Aux belles dormeuses 2

Dernier ajout : 18 mars 2010.

Les 3 derniers textes : Dormeuse , Amphisbène , Serpentine .

Les 3 textes les plus lus : Dormeuse , Serpentine , Amphisbène .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette