BRIBES EN LIGNE
ce qu’un paysage peut  si, du nouveau nous savons tous, ici, que in the country et combien       m&eacu le lent tricotage du paysage zacinto dove giacque il mio vedo la luna vedo le f tous les feux se sont antoine simon 32 le samedi 26 mars, à 15 de profondes glaouis merci à la toile de avant dernier vers aoi de pa(i)smeisuns en est venuz sur la toile de renoir, les station 1 : judas pour julius baltazar 1 le 5) triptyque marocain ce pays que je dis est en 1958 ben ouvre à       le      &       mouett       baie les routes de ce pays sont       juin régine robin, station 5 : comment lentement, josué issent de mer, venent as dans les horizons de boue, de la poésie, à la le 19 novembre 2013, à la normalement, la rubrique il arriva que nos voix coupé le sonà ensevelie de silence, poème pour depuis le 20 juillet, bribes juste un exode, 16, 1-5 toute       force    7 artistes et 1 je rêve aux gorges la vie est ce bruissement et je vois dans vos       apr&eg       je me pas même des quatre archanges que comme c’est cet article est paru dans le l’attente, le fruit madame est la reine des dernier vers s’il       le passet li jurz, la noit est je me souviens de dernier vers aoi moisissures mousses lichens dix l’espace ouvert au       droite       &n i.- avaler l’art par pure forme, belle muette, a supposer quece monde tienne       la edmond, sa grande que d’heures etait-ce le souvenir en cet anniversaire, ce qui  ce qui importe pour le nécessaire non       sur       l̵ c’est un peu comme si, ajout de fichiers sons dans epuisement de la salle, seins isabelle boizard 2005 elle réalise des   en grec, morías deux mille ans nous dernier vers aoi   ce qui fait tableau : ce le vieux qui le "patriote", la lecture de sainte vous êtes 1 la confusion des le galop du poème me histoire de signes . l’appel tonitruant du pour andré etudiant à l’homme est dernier vers aoi       la       ( coupé en deux quand ses mains aussi étaient       marche passet li jurz, si turnet a temps de cendre de deuil de  “s’ouvre si grant dol ai que ne   si vous souhaitez         or  pour le dernier jour toute une faune timide veille pas sur coussin d’air mais je désire un (elle entretenait frères et temps où le sang se pour anne slacik ecrire est il est le jongleur de lui le ciel est clair au travers il aurait voulu être f les marques de la mort sur       rampan pour philippe aux barrières des octrois un homme dans la rue se prend       que "moi, esclave" a rimbaud a donc     " dernier vers aoi les doigts d’ombre de neige des quatre archanges que madame est une en ceste tere ad estet ja samuelchapitre 16, versets 1 suite de       dans traquer quatrième essai rares   3   

les       la de la les avenues de ce pays     dans la ruela pour michèle gazier 1) madame déchirée le corps encaisse comme il       pass&e autre citation  hier, 17       pav&ea comme une suite de percey priest lakesur les   la production antoine simon 16 pour michèle douze (se fait terre se je crie la rue mue douleur able comme capable de donner madame aux rumeurs rêves de josué, il ne reste plus que le je n’ai pas dit que le la tentation du survol, à la prédication faite ce poème est tiré du thème principal : viallat © le château de       é la cité de la musique 1- c’est dans au labyrinthe des pleursils toutefois je m’estimais ecrire sur     chant de dans le pays dont je vous laure et pétrarque comme décembre 2001. de l’autre derniers immense est le théâtre et lancinant ô lancinant       &ccedi le ciel de ce pays est tout d’un côté       crabe-  référencem       dans deuxième suite m1       tout le problème quand c’est le vent qui l’existence n’est       bruyan       &agrav    au balcon "nice, nouvel éloge de la       à le franchissement des et c’était dans ...et poème pour au seuil de l’atelier antoine simon 31 là, c’est le sable et   iv    vers       pass&e  pour jean le une autre approche de       entre une errance de carissimo ulisse,torna a derniers vers sun destre l’instant criblé l’une des dernières heureuse ruine, pensait légendes de michel attendre. mot terrible. de toutes les tandis que dans la grande ce 28 février 2002.     rien sixième quand sur vos visages les dernier vers aoi 0 false 21 18 dernier vers aoi cher bernard ouverture d’une madame, on ne la voit jamais et tout avait …presque vingt ans plus   anatomie du m et antoine simon 14 iv.- du livre d’artiste dernier vers que mort       dans ce qui fascine chez un trait gris sur la rien n’est quand les mots dans les carnets reflets et echosla salle d’un bout à pourquoi yves klein a-t-il       l̵ dire que le livre est une f j’ai voulu me pencher mes pensées restent deux nouveauté,     quand madame, vous débusquez  marcel migozzi vient de “dans le dessin  les éditions de       sur le (ma gorge est une       voyage   d’un coté, macles et roulis photo 7       les la bouche pleine de bulles (josué avait       longte ki mult est las, il se dort a grant dulur tendrai puis li emperere par sa grant le 26 août 1887, depuis dieu faisait silence, mais le temps passe si vite, rossignolet tu la voile de nuità la on trouvera la video si tu es étudiant en troisième essai et le lourd travail des meules pour ma     double s’égarer on vertige. une distance  hors du corps pas le géographe sait tout apaches :       je dans les écroulements     extraire " je suis un écorché vif. dernier vers aoi deuxième le temps passe dans la la rencontre d’une     un mois sans       bonhe mais non, mais non, tu antoine simon 12    en       dans       la attendre. mot terrible.       en un a la femme au   pour théa et ses dernier vers aoi     l’é nous lirons deux extraits de la vie est dans la vie. se livre grand format en trois 1) la plupart de ces  il est des objets sur   ciel !!!! poussées par les vagues un soir à paris au c’est seulement au dans ma gorge (ô fleur de courge... mon travail est une i en voyant la masse aux dans le monde de cette et ces antoine simon 10       au patrick joquel vient de   est-ce que violette cachéeton ce n’est pas aux choses marie-hélène  improbable visage pendu josué avait un rythme o tendresses ô mes       sur pas facile d’ajuster le l’heure de la station 4 : judas  au lecteur voici le premier le numéro exceptionnel de les cuivres de la symphonie ( ce texte a travail de tissage, dans attention beau pour m.b. quand je me heurte pour andré r.m.a toi le don des cris qui dimanche 18 avril 2010 nous un verre de vin pour tacher onze sous les cercles dans ce pays ma mère toutes ces pages de nos antoine simon 26 introibo ad altare  au travers de toi je ainsi fut pétrarque dans       la       une cliquetis obscène des antoine simon 9       sous j’ai donc quatre si la mer s’est merci au printemps des j’ai changé le       le     faisant la   au milieu de une il faut dire les le passé n’est       dans       descen pour michèle aueret 0 false 21 18 bruno mendonça « h&eacu rêve, cauchemar, cet univers sans diaphane est le douce est la terre aux yeux       object madame des forêts de macao grise fontelucco, 6 juillet 2000       jardin autre essai d’un sors de mon territoire. fais les installations souvent, 1 au retour au moment dans l’innocence des dans ce périlleux comme un préliminaire la premier vers aoi dernier       fourr& pour jean-marie simon et sa pour egidio fiorin des mots deux ce travail vous est       &n       au merci à marc alpozzo la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Eric Massholder > Aux belles dormeuses 2

Aux belles dormeuses 2

Dernier ajout : 18 mars 2010.

Les 3 derniers textes : Dormeuse , Amphisbène , Serpentine .

Les 3 textes les plus lus : Pénélope , Serpentine , Dormeuse .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette