BRIBES EN LIGNE
d’abord l’échange des       sabots       " À max charvolen et bernard dejonghe... depuis suite de       allong l’ami michel       quand       l̵ percey priest lakesur les nous avancions en bas de   au milieu de       maquis un soir à paris au l’art c’est la encore la couleur, mais cette       vu granz fut li colps, li dux en cliquetis obscène des troisième essai et dernier vers aoi   pour michèle aueret nous dirons donc       sur écrirecomme on se       le 1) notre-dame au mur violet mon cher pétrarque,       apr&eg le geste de l’ancienne, petit matin frais. je te la vie humble chez les il faut aller voir   maille 1 :que       ...mai cinq madame aux yeux du bibelot au babilencore une       bruyan madame déchirée       aujour dernier vers aoi pas même carles respunt : nice, le 8 octobre       sur le mise en ligne d’un zacinto dove giacque il mio       les avant propos la peinture est  on peut passer une vie "l’art est-il       dans sa langue se cabre devant le     hélas, c’est la distance entre À perte de vue, la houle des r.m.a toi le don des cris qui             p&eacu   en grec, morías nos voix  les œuvres de patrick joquel vient de bernadette griot vient de mult ben i fierent franceis e présentation du rm : nous sommes en       marche madame, on ne la voit jamais pour jacky coville guetteurs tous ces charlatans qui raphaël la fonction, des quatre archanges que   entrons 0 false 21 18 ouverture de l’espace temps où le sang se bien sûrla temps de cendre de deuil de madame, c’est notre deux ajouts ces derniers c’est la chair pourtant et c’était dans il en est des noms comme du       le   iv    vers glaciation entre tu le sais bien. luc ne       le les durand : une       apparu pour jean-marie simon et sa deuxième de pa(i)smeisuns en est venuz giovanni rubino dit     un mois sans quand sur vos visages les halt sunt li pui e mult halt  référencem   on n’est       avant au labyrinthe des pleursils ce 28 février 2002. viallat © le château de dernier vers aoi vous avez une il faut dire les madame est la reine des tandis que dans la grande l’illusion d’une     sur la pente madame est une antoine simon 27 le proche et le lointain pas de pluie pour venir dernier vers aoi si tu es étudiant en j’ai parlé générations mon travail est une  marcel migozzi vient de pour nicolas lavarenne ma deuxième apparition la bouche pleine de bulles et il parlait ainsi dans la pour lee     les fleurs du tout en vérifiant granz est li calz, si se histoire de signes . tout le problème tromper le néant       sur le       sur les routes de ce pays sont pluies et bruines, douce est la terre aux yeux       au ne faut-il pas vivre comme  tu ne renonceras pas.       la       dans abu zayd me déplait. pas equitable un besoin sonnerait       force tendresse du mondesi peu de quelque chose macles et roulis photo     de rigoles en l’une des dernières     &nbs leonardo rosa     pluie du les amants se     du faucon       au nous serons toujours ces       le en 1958 ben ouvre à       reine     les provisions le franchissement des autre petite voix       la dernier vers aoi un verre de vin pour tacher soudain un blanc fauche le dernier vers que mort de la       dans lu le choeur des femmes de la tentation du survol, à       descen attendre. mot terrible. merle noir  pour toi, mésange à un nouvel espace est ouvert     m2 &nbs (elle entretenait a supposer quece monde tienne "pour tes les oiseaux s’ouvrent vedo la luna vedo le la littérature de f toutes mes le tissu d’acier et nous n’avons rien pour jacqueline moretti, 10 vers la laisse ccxxxii       dans la vie est dans la vie. se pour martine dans les écroulements même si mille fardeaux, mille bien sûr, il y eut a toi le don des cris qui couleur qui ne masque pas       j̵ s’ouvre la madame chrysalide fileuse moisissures mousses lichens l’impossible la galerie chave qui antoine simon 16  jésus   saint paul trois       vu li emperere par sa grant max charvolen, martin miguel  au travers de toi je       juin décembre 2001. macles et roulis photo 1 il existe deux saints portant dans l’effilé de il existe au moins deux branches lianes ronces     ton ma voix n’est plus que la force du corps,       l̵ f j’ai voulu me pencher  pour jean le lancinant ô lancinant morz est rollant, deus en ad "nice, nouvel éloge de la apaches : autre citation intendo... intendo ! ….omme virginia par la onzième et que dire de la grâce le bulletin de "bribes religion de josué il quand c’est le vent qui pour andrée f qu’il vienne, le feu       dans pour il est le jongleur de lui ecrire sur nice, le 30 juin 2000 le 23 février 1988, il       un tout est possible pour qui les plus vieilles   un marcel alocco a je serai toujours attentif à à cri et à “le pinceau glisse sur deux ce travail vous est  zones gardées de       la dernier vers aoi epuisement de la salle, mais jamais on ne la lecture de sainte       dans dernier vers aoi de prime abord, il       " « h&eacu       é quai des chargeurs de dernier vers aoi comme ce mur blanc       le quatrième essai rares   chaque automne les bruno mendonça       en un paroles de chamantu les textes mis en ligne quando me ne so itu pe autres litanies du saint nom       ce       ton       la pour m.b. quand je me heurte sixième tout en travaillant sur les le 26 août 1887, depuis "ah ! mon doux pays, lorsque martine orsoni à bernadette réponse de michel bribes en ligne a i.- avaler l’art par que d’heures nice, le 18 novembre 2004 li emperere s’est laure et pétrarque comme       pav&ea       reine accoucher baragouiner   ces sec erv vre ile pour andré f le feu s’est       fleure macles et roulis photo 6 on dit qu’agathe le pendu les dernières je m’étonne toujours de la heureuse ruine, pensait       & tout à fleur d’eaula danse pour qui veut se faire une       un deuxième essai  le grand brassage des temps de pierres nécrologie       à   la baie des anges la communication est station 7 : as-tu vu judas se archipel shopping, la       sur     son ce qui importe pour ce qu’un paysage peut il était question non le 28 novembre, mise en ligne franchement, pensait le chef,     une abeille de le numéro exceptionnel de       nuage  l’écriture diaphane est le       glouss toute une faune timide veille       coude 1) la plupart de ces je suis (dans mon ventre pousse une de mes deux mains  au mois de mars, 1166       m̵ ce va et vient entre       sur madame porte à buttati ! guarda&nbs    courant "tu sais ce que c’est Être tout entier la flamme       "    il clere est la noit e la       entre vertige. une distance       neige toutes ces pages de nos mult est vassal carles de ce qui fait tableau : ce "le renard connaît       le inoubliables, les     rien au lecteur voici le premier rien n’est effleurer le ciel du bout des que reste-t-il de la la pureté de la survie. nul pour jean gautheronle cosmos il s’appelait cyclades, iii° immense est le théâtre et mesdames, messieurs, veuillez très malheureux... antoine simon 7 dernier vers aoi       voyage pour michèle gazier 1 tes chaussures au bas de    si tout au long dernier vers aoi troisième essai       mouett       object  l’exposition        la   le 10 décembre les grands premier vers aoi dernier la parol

Accueil > Agenda
Agenda

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette