BRIBES EN LIGNE
quelque temps plus tard, de villa arson, nice, du 17 rm : d’accord sur       le pas une année sans évoquer     du faucon antoine simon 29 station 3 encore il parle       pass&e pour frédéric       un à propos des grands un soir à paris au faisant dialoguer au programme des actions le lent déferlement ils sortent il n’y a pas de plus paroles de chamantu a la femme au aux barrières des octrois noble folie de josué, madame chrysalide fileuse issent de mer, venent as « h&eacu monde imaginal,       &eacut tous ces charlatans qui quatrième essai de       b&acir l’instant criblé       au 1254 : naissance de et combien       &agrav   entrons mille fardeaux, mille dans les carnets intendo... intendo ! du fond des cours et des antoine simon 13 laure et pétrarque comme dernier vers aoi le lent tricotage du paysage       au   dits de apaches : vertige. une distance souvent je ne sais rien de envoi du bulletin de bribes constellations et  ce mois ci : sub avec marc, nous avons       grappe       je neuf j’implore en vain la galerie chave qui "je me tais. pour taire. où l’on revient ma voix n’est plus que après la lecture de spectacle de josué dit c’est la peur qui fait et si tu dois apprendre à (ma gorge est une maintenant il connaît le       gentil j’arrivais dans les     extraire       bien toute une faune timide veille       entre ce jour-là il lui à propos “la ce 28 février 2002.       au voudrais je vous jusqu’à il y a percey priest lakesur les ma voix n’est plus que       dans antoine simon 17 dernier vers aoi dernier vers aoi "si elle est accorde ton désir à ta quand il voit s’ouvrir,    7 artistes et 1 1. il se trouve que je suis  le livre, avec et si au premier jour il tendresses ô mes envols l’appel tonitruant du f le feu s’est torna a sorrento ulisse torna pour andré le 26 août 1887, depuis antoine simon 30 je n’ai pas dit que le les avenues de ce pays f les feux m’ont il ne sait rien qui ne va li emperere s’est ajout de fichiers sons dans sur la toile de renoir, les certains prétendent       jonath le 28 novembre, mise en ligne pas facile d’ajuster le cinquième essai tout c’est la chair pourtant il tente de déchiffrer, une autre approche de comme c’est antoine simon 24       à Être tout entier la flamme   3   

les dernier vers aoi la littérature de c’est un peu comme si, de pa(i)smeisuns en est venuz on préparait préparation des       au  “ce travail qui normalement, la rubrique le 23 février 1988, il bel équilibre et sa       le « 8° de diaphane est le mot (ou pas même difficile alliage de petit matin frais. je te       "       m&eacu  au mois de mars, 1166 epuisement de la salle, tout en travaillant sur les       crabe- c’est seulement au Ç’avait été la le ciel est clair au travers       apr&eg et nous n’avons rien le grand combat : madame est toute il souffle sur les collines       ( la mort, l’ultime port, la bouche pure souffrance la chaude caresse de la terre a souvent tremblé antoine simon 33     cet arbre que pluies et bruines, pour jean-marie simon et sa pierre ciel à bernadette il était question non « voici quel ennui, mortel pour il n’est pire enfer que temps où le sang se nous avancions en bas de     ton hans freibach : ici. les oiseaux y ont fait macles et roulis photo il faut laisser venir madame portrait. 1255 : la liberté s’imprime à le plus insupportable chez     oued coulant 1-nous sommes dehors.  martin miguel vient       je    courant macles et roulis photo 6 a ma mère, femme parmi c’est la distance entre "et bien, voilà..." dit       la des conserves ! réponse de michel bernard dejonghe... depuis imagine que, dans la i.- avaler l’art par dentelle : il avait je ne peins pas avec quoi,  la toile couvre les un titre : il infuse sa pourquoi yves klein a-t-il au rayon des surgelés macles et roulis photo 4 et il parlait ainsi dans la pour daniel farioli poussant       la dernier vers aoi et voici maintenant quelques carles respunt :       journ& j’ai ajouté avant dernier vers aoi à sylvie       reflets et echosla salle vous dites : "un       " moi cocon moi momie fuseau       pav&ea dernier vers aoi le passé n’est    regardant et te voici humanité l’erbe del camp, ki le temps passe dans la au matin du 7) porte-fenêtre dire que le livre est une     les fleurs du       pass&e l’illusion d’une mise en ligne able comme capable de donner six de l’espace urbain, l’heure de la l’éclair me dure, elle ose à peine j’ai donc       et tu merle noir  pour ce qu’un paysage peut reprise du site avec la pur ceste espee ai dulor e ce texte m’a été béatrice machet vient de archipel shopping, la     chambre       la trois tentatives desesperees     l’é   j’ai souvent a toi le don des cris qui il existe deux saints portant dernier vers aoi dernier vers doel i avrat,       pav&ea l’homme est antoine simon 3 pour lee in the country j’ai donné, au mois marché ou souk ou de mes deux mains elle disposait d’une pour michèle gazier 1 j’ai en réserve       six je m’étonne toujours de la       pourqu  au travers de toi je       la "moi, esclave" a saluer d’abord les plus mise en ligne d’un       quinze il pleut. j’ai vu la tendresse du mondesi peu de je t’enlace gargouille       &n       &agrav comme un préliminaire la vue à la villa tamaris       sur r.m.a toi le don des cris qui polenta 0 false 21 18 pour martin       pour (dans mon ventre pousse une depuis ce jour, le site on peut croire que martine       les très malheureux...   samuelchapitre 16, versets 1       dans i en voyant la masse aux       object deux ce travail vous est j’ai relu daniel biga, poussées par les vagues deuxième suite je suis celle qui trompe tout le problème pour m.b. quand je me heurte       l̵ dernier vers aoi "l’art est-il il n’était qu’un  hors du corps pas vous deux, c’est joie et dans le train premier       en un madame aux rumeurs le ciel de ce pays est tout       le dernier vers aoi le geste de l’ancienne, la gaucherie à vivre, seins isabelle boizard 2005       reine quelque chose démodocos... Ça a bien un ] heureux l’homme ecrire sur pour raphaël madame, on ne la voit jamais trois (mon souffle au matin   1) cette on dit qu’agathe    tu sais la danse de a christiane et que dire de la grâce très saintes litanies l’attente, le fruit introibo ad altare dernier vers que mort de tantes herbes el pre       neige exode, 16, 1-5 toute  epître aux       baie       la f j’ai voulu me pencher ecrire les couleurs du monde       s̵ antoine simon 10       &agrav guetter cette chose mieux valait découper dernier vers aoi   au milieu de les étourneaux ! le coquillage contre si grant dol ai que ne dernier vers aoi deux mille ans nous     faisant la       marche il avait accepté       mouett       une douce est la terre aux yeux juste un       entre je t’enfourche ma  pour jean le passet li jurz, si turnet a dans ce pays ma mère toujours les lettres :   on n’est     au couchant rien n’est la force du corps, folie de josuétout est       (ô fleur de courge... ainsi va le travail de qui halt sunt li pui e mult halt ma chair n’est     le f le feu s’est  l’écriture       dans dimanche 18 avril 2010 nous bruno mendonça macles et roulis photo 1 chaises, tables, verres, madame des forêts de     [1]  la rencontre d’une la langue est intarissable si j’avais de son rare moment de bonheur, ne pas négocier ne       ( de l’autre la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > avec Max Charvolen

avec Max Charvolen

Dernier ajout : 24 avril 2010.

Les 3 derniers textes : Moi, Esclave .

Les 3 textes les plus lus : Moi, Esclave .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette