BRIBES EN LIGNE
de l’autre       le   entrons branches lianes ronces troisième essai et 1. il se trouve que je suis  le "musée   jn 2,1-12 : immense est le théâtre et   dits de dernier vers aoi       l̵ dans les carnets dans l’innocence des nice, le 18 novembre 2004 antoine simon 13       dans f le feu est venu,ardeur des antoine simon 14 li emperere par sa grant madame déchirée À max charvolen et martin vous avez un jour, vous m’avez antoine simon 5 l’illusion d’une       magnol "ces deux là se       les et tout avait "nice, nouvel éloge de la   pour olivier f les feux m’ont    en autre citation       retour les étourneaux !   si vous souhaitez  mise en ligne du texte       force premier essai c’est       quand à propos “la       il       jonath la question du récit « e ! malvais mieux valait découper au seuil de l’atelier       b&acir dernier vers aoi       ton       sur le nécrologie       & quand les eaux et les terres moisissures mousses lichens de soie les draps, de soie la fonction,   pour théa et ses antoine simon 24 reprise du site avec la il n’y a pas de plus dernier vers aoi       dans       avant madame est toute 5) triptyque marocain     sur la pente    regardant       reine       qui recleimet deu mult au programme des actions la tentation du survol, à lorsque martine orsoni diaphane est le mot (ou       ( pour daniel farioli poussant neuf j’implore en vain la terre nous       bruyan attendre. mot terrible. dernier vers aoi s’égarer on  martin miguel vient     pluie du dernier vers aoi       &agrav l’attente, le fruit       sur pour mes enfants laure et fontelucco, 6 juillet 2000 et la peur, présente présentation du madame des forêts de   au milieu de il était question non le lourd travail des meules       l̵     une abeille de à la bonne et si tu dois apprendre à pour nicolas lavarenne ma le bulletin de "bribes quant carles oït la le vieux qui       dans       coude  les éditions de mougins. décembre josué avait un rythme face aux bronzes de miodrag (de)lecta lucta       les provisions quand c’est le vent qui au matin du clers est li jurz et li ce va et vient entre je suis celle qui trompe dernier vers aoi     les fleurs du tout à fleur d’eaula danse il arriva que elle disposait d’une vos estes proz e vostre toutes ces pages de nos       pass&e et  riche de mes bribes en ligne a c’est le grand       apr&eg la bouche pure souffrance autre essai d’un       ce madame chrysalide fileuse maintenant il connaît le       ruelle pour nous savons tous, ici, que voile de nuità la   le texte suivant a un besoin de couper comme de non... non... je vous assure, pour jean marie l’appel tonitruant du régine robin, mise en ligne vi.- les amicales aventures des voiles de longs cheveux ce ce qu’un paysage peut abu zayd me déplait. pas la réserve des bribes quatrième essai de       la     au couchant       d&eacu fragilité humaine.  dernières mises la bouche pleine de bulles la mort, l’ultime port, carmelo arden quin est une  pour le dernier jour ço dist li reis : suite du blasphème de       devant pour andrée suite de dernier vers aoi le nécessaire non  hors du corps pas antoine simon 33  l’écriture les enseignants : ma voix n’est plus que sainte marie,       voyage le numéro exceptionnel de la force du corps,         &n       le la cité de la musique nous viendrons nous masser tout est possible pour qui  “la signification       neige toute une faune timide veille  tous ces chardonnerets al matin, quant primes pert   je ne comprends plus polenta faisant dialoguer marché ou souk ou     chambre nice, le 8 octobre       que rêves de josué, nous dirons donc deuxième suite écrirecomme on se préparation des dans le patriote du 16 mars du fond des cours et des ce jour-là il lui 13) polynésie dessiner les choses banales giovanni rubino dit il faut aller voir   pas une année sans évoquer temps où les coeurs   on n’est la gaucherie à vivre, l’heure de la antoine simon 28 très saintes litanies "mais qui lit encore le       en si grant dol ai que ne       le       ce la brume. nuages pour yves et pierre poher et “dans le dessin rien n’est plus ardu la langue est intarissable       object a ma mère, femme parmi merci à la toile de       apr&eg autre petite voix ce poème est tiré du l’art n’existe l’ami michel dernier vers aoi   tout est toujours en constellations et sous l’occupation       dans passet li jurz, si turnet a approche d’une et que vous dire des au commencement était ses mains aussi étaient       j̵ une il faut dire les à           vers le soir       " a toi le don des cris qui dernier vers aoi marie-hélène       cerisi       sur le    au balcon la poésie, à la     longtemps sur   iv    vers a claude b.   comme   est-ce que dans le pain brisé son pas même comment entrer dans une zacinto dove giacque il mio je suis j’ai parlé       la madame porte à       neige dernier vers aoi dire que le livre est une huit c’est encore à       dans franchement, pensait le chef,     cet arbre que journée de le samedi 26 mars, à 15       longte assise par accroc au bord de pour andré villers 1) au lecteur voici le premier À l’occasion de mais non, mais non, tu preambule – ut pictura etudiant à macles et roulis photo 4 l’une des dernières les lettres ou les chiffres il en est des noms comme du pour le prochain basilic, (la ce paysage que tu contemplais passent .x. portes, le temps passe si vite, a christiane madame est une antoine simon 6 autres litanies du saint nom il ne reste plus que le     faisant la       une temps où le sang se   d’un coté,       la       le       voyage il faut laisser venir madame encore une citation“tu   un vendredi  si, du nouveau antoine simon 11 envoi du bulletin de bribes granz fut li colps, li dux en qu’est-ce qui est en ….omme virginia par la     double deuxième essai       au "si elle est jamais si entêtanteeurydice intendo... intendo !       juin nous serons toujours ces d’un bout à       grimpa mon cher pétrarque, le geste de l’ancienne, vue à la villa tamaris dernier vers aoi  dans toutes les rues mi viene in mentemi       o  hier, 17 encore la couleur, mais cette pour frédéric m1       i mes doigts se sont ouverts les amants se edmond, sa grande a propos d’une pour marcel       su glaciation entre tous feux éteints. des petit matin frais. je te pour julius baltazar 1 le peinture de rimes. le texte     [1]   epître aux un titre : il infuse sa a dix sept ans, je ne savais le corps encaisse comme il le pendu ne faut-il pas vivre comme       l̵       en un soudain un blanc fauche le si j’étais un  ce qui importe pour       le aux george(s) (s est la la mastication des dieu faisait silence, mais antoine simon 2 d’ eurydice ou bien de démodocos... Ça a bien un les oiseaux s’ouvrent pour alain borer le 26 mais jamais on ne toutes sortes de papiers, sur pour martin       sur dans le monde de cette   je n’ai jamais allons fouiller ce triangle on trouvera la video “le pinceau glisse sur dernier vers aoi la littérature de 1- c’est dans « 8° de depuis le 20 juillet, bribes       marche une autre approche de non, björg, dernier vers aoi et te voici humanité       sur ajout de fichiers sons dans un verre de vin pour tacher mult ben i fierent franceis e   (dans le vous n’avez bientôt, aucune amarre onze sous les cercles la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > Miguel

Miguel

Dernier ajout : 21 octobre 2010.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette