BRIBES EN LIGNE
quelque temps plus tard, de la langue est intarissable       le le travail de bernard antoine simon 22 des voiles de longs cheveux pour ma       p&eacu de soie les draps, de soie sous l’occupation       à montagnesde au rayon des surgelés et  riche de mes       dans     double et c’était dans       soleil       arauca   je ne comprends plus pour robert quatrième essai rares       vu       baie attendre. mot terrible. une il faut dire les un titre : il infuse sa karles se dort cum hume       parfoi je déambule et suis bientôt, aucune amarre       sur       le ici. les oiseaux y ont fait     depuis  zones gardées de religion de josué il il en est des noms comme du je découvre avant toi       neige       reine lorsqu’on connaît une “le pinceau glisse sur etait-ce le souvenir les doigts d’ombre de neige       glouss et nous n’avons rien archipel shopping, la à sylvie f qu’il vienne, le feu macles et roulis photo 4 "ah ! mon doux pays, d’un bout à et…  dits de dieu faisait silence, mais  de la trajectoire de ce clers fut li jurz e li ses mains aussi étaient diaphane est le     sur la pente un jour nous avons sauvage et fuyant comme il n’était qu’un "mais qui lit encore le comment entrer dans une madame aux rumeurs thème principal : dans les hautes herbes les installations souvent, pour michèle gazier 1 la deuxième édition du       dans "le renard connaît  de même que les quand il voit s’ouvrir, jamais je n’aurais       dans antoine simon 25 sixième le temps passe dans la pour martine dentelle : il avait       montag carles li reis en ad prise sa toujours les lettres : les premières   j’ai souvent     les fleurs du       ma       dans       bien "nice, nouvel éloge de la non... non... je vous assure, dans le pain brisé son avec marc, nous avons 1254 : naissance de       allong descendre à pigalle, se ( ce texte a face aux bronzes de miodrag le 26 août 1887, depuis il semble possible   d’un coté, il arriva que       sur en 1958 ben ouvre à       au rm : d’accord sur poème pour la fraîcheur et la       &agrav pas facile d’ajuster le f les feux m’ont ce poème est tiré du       b&acir douze (se fait terre se pluies et bruines, 0 false 21 18 suite du blasphème de dernier vers aoi passet li jurz, si turnet a douce est la terre aux yeux martin miguel art et on peut croire que martine madame dans l’ombre des       l̵   pour adèle et       &agrav       l̵ la cité de la musique  les premières abu zayd me déplait. pas carcassonne, le 06 À l’occasion de c’est extrêmement pour jean marie madame, vous débusquez a grant dulur tendrai puis     extraire six de l’espace urbain,   3   

les un trait gris sur la pour martin À max charvolen et martin quand sur vos visages les et te voici humanité 1.- les rêves de dernier vers aoi temps où les coeurs je t’enfourche ma       nuage       il lu le choeur des femmes de écoute, josué,    7 artistes et 1 si tu es étudiant en antoine simon 29 ils s’étaient la pureté de la survie. nul passet li jurz, la noit est ce le lent tricotage du paysage les cuivres de la symphonie diaphane est le mot (ou quand c’est le vent qui antoine simon 28 deux mille ans nous samuelchapitre 16, versets 1       la de pa(i)smeisuns en est venuz il existe deux saints portant       voyage     du faucon li quens oger cuardise et il parlait ainsi dans la madame est toute (en regardant un dessin de dans ce périlleux       entre à propos “la paien sunt morz, alquant f le feu s’est j’oublie souvent et  hors du corps pas 1 au retour au moment       devant       au ce texte m’a été au labyrinthe des pleursils une autre approche de   pour le prochain la rencontre d’une il y a dans ce pays des voies marie-hélène       en un j’ai parlé  pour le dernier jour       pass&e       apparu l’impossible    si tout au long livre grand format en trois 1) notre-dame au mur violet pour frédéric non, björg,  “ce travail qui       apr&eg macles et roulis photo 3 trois (mon souffle au matin du fond des cours et des  si, du nouveau pour angelo "et bien, voilà..." dit       le       embarq       pass&e carles respunt :   si vous souhaitez  “comment il s’appelait un soir à paris au ce jour-là il lui je ne peins pas avec quoi, pour andrée pour daniel farioli poussant vedo la luna vedo le       au       sur le   né le 7       la dans ce pays ma mère se placer sous le signe de normalement, la rubrique lentement, josué mon cher pétrarque, nous serons toujours ces il tente de déchiffrer, nous dirons donc     l’é dans le patriote du 16 mars dernier vers aoi (elle entretenait "moi, esclave" a pour jean-louis cantin 1.-       sur dernier vers aoi       entre     tout autour ce pays que je dis est "l’art est-il dorothée vint au monde siglent a fort e nagent e je suis bien dans       le pour julius baltazar 1 le f le feu s’est       dans tout est possible pour qui       cette       " carissimo ulisse,torna a me ma voix n’est plus que       nuage merci au printemps des les enseignants : ils avaient si longtemps, si errer est notre lot, madame,  il y a le ….omme virginia par la l’éclair me dure,  “s’ouvre       qui (ô fleur de courge... chaises, tables, verres,       gentil pour pierre theunissen la       la a l’aube des apaches, cet univers sans ici, les choses les plus       o dernier vers aoi   on n’est mouans sartoux. traverse de     au couchant le geste de l’ancienne, aucun hasard si se glaciation entre (dans mon ventre pousse une souvent je ne sais rien de       la le ciel est clair au travers   le texte suivant a c’est le grand       bruyan 0 false 21 18     faisant la les plus vieilles laure et pétrarque comme ce qui fait tableau : ce    regardant les lettres ou les chiffres madame porte à nos voix pour mes enfants laure et   ciel !!!! très malheureux... mise en ligne i.- avaler l’art par  je signerai mon a ma mère, femme parmi cliquetis obscène des antoine simon 5 onze sous les cercles   la baie des anges constellations et       " la légende fleurie est       " raphaËl   la production a la femme au heureuse ruine, pensait immense est le théâtre et chaque jour est un appel, une antoine simon 3 « pouvez-vous       vaches macao grise rare moment de bonheur,       je me dernier vers aoi sors de mon territoire. fais un verre de vin pour tacher il faut laisser venir madame     son rossignolet tu la le tissu d’acier dernier vers aoi         je quatrième essai de sainte marie, giovanni rubino dit edmond, sa grande marcel alocco a ajout de fichiers sons dans       fourmi  ce mois ci : sub antoine simon 26 madame, c’est notre l’appel tonitruant du  le livre, avec on préparait je rêve aux gorges ce jour là, je pouvais   dits de       le les dessins de martine orsoni   ces notes       soleil       tourne un tunnel sans fin et, à un temps hors du accoucher baragouiner ma chair n’est nous savons tous, ici, que deuxième approche de comme un préliminaire la bruno mendonça quand les eaux et les terres le numéro exceptionnel de tu le sais bien. luc ne dernier vers aoi avant dernier vers aoi ce qui aide à pénétrer le leonardo rosa       " j’ai longtemps quelques textes     [1]  les avenues de ce pays de profondes glaouis depuis le 20 juillet, bribes je meurs de soif     ton  “la signification j’ai changé le       les     rien       & la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > Viallat

Viallat

Dernier ajout : 12 novembre 2010.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette