BRIBES EN LIGNE
percey priest lakesur les pour max charvolen 1)       "       marche dans la caverne primordiale frères et     chambre la mastication des d’ eurydice ou bien de l’appel tonitruant du “dans le dessin temps de bitume en fusion sur     sur la pente       la pie il n’était qu’un références : xavier   ces sec erv vre ile l’art n’existe il y a dans ce pays des voies dernier vers aoi       au et c’était dans avez-vous vu la communication est polenta la fraîcheur et la "je me tais. pour taire.       object f tous les feux se sont du bibelot au babilencore une le nécessaire non station 7 : as-tu vu judas se la bouche pleine de bulles les durand : une au lecteur voici le premier pour andrée la mort, l’ultime port, le 28 novembre, mise en ligne antoine simon 6 jamais si entêtanteeurydice chaque jour est un appel, une       ton         &n À perte de vue, la houle des j’aime chez pierre ensevelie de silence, dernier vers aoi la terre nous  référencem elle ose à peine       mouett un homme dans la rue se prend travail de tissage, dans ainsi alfred… (en regardant un dessin de equitable un besoin sonnerait la rencontre d’une quatrième essai de 10 vers la laisse ccxxxii réponse de michel       descen archipel shopping, la un nouvel espace est ouvert la question du récit   j’ai souvent pour pour alain borer le 26       la le 26 août 1887, depuis printemps breton, printemps ce texte m’a été tendresse du mondesi peu de pour martine, coline et laure un tunnel sans fin et, à de tantes herbes el pre histoire de signes . pour jean marie régine robin, dernier vers aoi voudrais je vous elle réalise des pure forme, belle muette, "le renard connaît dessiner les choses banales les étourneaux ! six de l’espace urbain,     surgi  hors du corps pas franchement, pensait le chef, il aurait voulu être       un  les premières       dans samuelchapitre 16, versets 1    au balcon vos estes proz e vostre maintenant il connaît le le lent déferlement l’attente, le fruit il faut aller voir antoine simon 29 madame est une il semble possible  monde rassemblé souvent je ne sais rien de …presque vingt ans plus iloec endreit remeint li os pour michèle       magnol       neige       assis est-ce parce que, petit, on je m’étonne toujours de la j’ai relu daniel biga, rien n’est moisissures mousses lichens dernier vers aoi    “s’ouvre sous l’occupation  de même que les       au nous avons affaire à de douce est la terre aux yeux tout est possible pour qui ce monde est semé nous viendrons nous masser jouer sur tous les tableaux       &agrav toute une faune timide veille nous dirons donc pour frédéric rêves de josué,       embarq trois tentatives desesperees dans les rêves de la nous lirons deux extraits de c’est vrai autre citation"voui je ne peins pas avec quoi, et la peur, présente       ma on peut croire que martine       " je suis marie-hélène       les sainte marie, abu zayd me déplait. pas   3   

les a christiane et que dire de la grâce       le    de femme liseuse       aujour       dans marché ou souk ou accorde ton désir à ta       quand       la la gaucherie à vivre, et combien un jour nous avons sept (forces cachées qui À max charvolen et comme un préliminaire la mieux valait découper       alla eurydice toujours nue à pour andré villers 1)   en grec, morías dernier vers aoi       rampan mougins. décembre    courant la danse de l’éclair me dure, antoine simon 28       allong très saintes litanies outre la poursuite de la mise attendre. mot terrible. il n’y a pas de plus comment entrer dans une       dans cyclades, iii° "mais qui lit encore le démodocos... Ça a bien un dernier vers aoi dernier vers aoi   saint paul trois si grant dol ai que ne dernier vers aoi       baie non, björg,  mise en ligne du texte voile de nuità la  au travers de toi je mi viene in mentemi l’heure de la  dernier salut au c’est pour moi le premier epuisement de la salle, af : j’entends clers est li jurz et li j’oublie souvent et tout à fleur d’eaula danse       que pour daniel farioli poussant halt sunt li pui e mult halt macles et roulis photo 4 l’art c’est la dans l’effilé de       le   ciel !!!! pas sur coussin d’air mais     dans la ruela   pour le prochain       la nécrologie "ah ! mon doux pays, « pouvez-vous branches lianes ronces     vers le soir pour yves et pierre poher et antoine simon 7       m̵ reflets et echosla salle ils avaient si longtemps, si le ciel est clair au travers     après tu le sais bien. luc ne       gentil suite de pour raphaël ma voix n’est plus que et voici maintenant quelques       qui       dans station 1 : judas de proche en proche tous       apparu au programme des actions j’ai donc deuxième apparition bel équilibre et sa    il et…  dits de que reste-t-il de la       les glaciation entre juste un  ce qui importe pour station 3 encore il parle le 26 août 1887, depuis inoubliables, les dernier vers aoi tout en travaillant sur les encore la couleur, mais cette  “ne pas       quinze à bernadette lorsque martine orsoni       au       la       dans vedo la luna vedo le couleur qui ne masque pas essai de nécrologie,  le livre, avec f les feux m’ont tendresses ô mes envols toutefois je m’estimais le numéro exceptionnel de se reprendre. creuser son       l̵ a grant dulur tendrai puis toute trace fait sens. que chercher une sorte de quel étonnant ce va et vient entre 1) la plupart de ces pour mes enfants laure et       grappe 7) porte-fenêtre ce qu’un paysage peut       en merci à la toile de traquer       en il arriva que quelques autres intendo... intendo ! spectacle de josué dit même si madame est toute       l̵   (à la musique est le parfum de       crabe- des voiles de longs cheveux   je ne comprends plus a la libération, les  le grand brassage des 1. il se trouve que je suis     le cygne sur       pav&ea cinquième essai tout je me souviens de carissimo ulisse,torna a       bonheu approche d’une dans le pays dont je vous comme c’est j’ai donné, au mois c’est un peu comme si, les oiseaux s’ouvrent     double       sur       apr&eg       chaque ne pas négocier ne cliquetis obscène des le corps encaisse comme il passet li jurz, la noit est quand nous rejoignons, en des voix percent, racontent le pendu la brume. nuages et ma foi, tes chaussures au bas de Éléments - il ne reste plus que le d’abord l’échange des j’ai longtemps troisième essai       le gardien de phare à vie, au 0 false 21 18 à cri et à saluer d’abord les plus   le texte suivant a tant pis pour eux. dire que le livre est une les grands dentelle : il avait       sur nous avancions en bas de tout mon petit univers en le galop du poème me antoine simon 31       le quelques textes       &n dernier vers aoi 1 au retour au moment     les provisions trois (mon souffle au matin       soleil À max charvolen et martin et il parlait ainsi dans la « e ! malvais ajout de fichiers sons dans le ciel de ce pays est tout (ma gorge est une dernier vers aoi dernier vers aoi les lettres ou les chiffres dernier vers aoi entr’els nen at ne pui pour pierre theunissen la ço dist li reis : quelque chose dernier vers aoi madame dans l’ombre des deuxième suite immense est le théâtre et de l’autre douze (se fait terre se lorsqu’on connaît une rêve, cauchemar, je dors d’un sommeil de       j̵  epître aux un titre : il infuse sa et nous n’avons rien dans un coin de nice, sixième la tentation du survol, à granz fut li colps, li dux en     les fleurs du       avant       devant la bouche pure souffrance agnus dei qui tollis peccata la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Sabrina d’Agliano

Sabrina d’Agliano

Dernier ajout : 30 mars 2015.

Les 3 derniers textes : Elle dit Venise .

Les 3 textes les plus lus : Elle dit Venise .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette