BRIBES EN LIGNE
références : xavier  ce mois ci : sub "ah ! mon doux pays, merle noir  pour     depuis la force du corps,   tout est toujours en des voix percent, racontent histoire de signes . antoine simon 3 attendre. mot terrible. dernier vers aoi a toi le don des cris qui une fois entré dans la f j’ai voulu me pencher station 3 encore il parle antoine simon 15 lorsque martine orsoni (elle entretenait    au balcon nous serons toujours ces même si  “s’ouvre   j’ai souvent       pass&e un temps hors du souvent je ne sais rien de antoine simon 19 samuelchapitre 16, versets 1 le géographe sait tout présentation du madame chrysalide fileuse cette machine entre mes       les prenez vos casseroles et       sur dernier vers aoi il avait accepté pas même il y a dans ce pays des voies paien sunt morz, alquant  avec « a la mi viene in mentemi       baie l’erbe del camp, ki f les marques de la mort sur       crabe- dernier vers aoi antoine simon 25 le scribe ne retient ce qu’un paysage peut granz fut li colps, li dux en noble folie de josué,       allong       que d’heures       le la rencontre d’une pierre ciel je n’hésiterai madame est toute pour marcel dans le pain brisé son villa arson, nice, du 17 l’une des dernières il n’y a pas de plus un homme dans la rue se prend       &n exode, 16, 1-5 toute le nécessaire non  née à descendre à pigalle, se sixième       sur pour maguy giraud et tendresses ô mes envols ici, les choses les plus quel étonnant elle ose à peine       au aux barrières des octrois je suis celle qui trompe petites proses sur terre traquer et combien c’est une sorte de     le cygne sur     tout autour       le poème pour l’ami michel       chaque c’est seulement au bruno mendonça douze (se fait terre se sur la toile de renoir, les ...et poème pour laure et pétrarque comme pour yves et pierre poher et  de même que les douce est la terre aux yeux       d&eacu       object À peine jetés dans le       bruyan    de femme liseuse je désire un c’est vrai des voiles de longs cheveux tu le saiset je le vois antoine simon 13 voile de nuità la dernier vers aoi       droite et que vous dire des charogne sur le seuilce qui       ma pour michèle gazier 1 f le feu s’est able comme capable de donner raphaël non, björg, je serai toujours attentif à       dans trois tentatives desesperees vue à la villa tamaris       pav&ea f le feu s’est ce paysage que tu contemplais toutes ces pages de nos nice, le 30 juin 2000 il en est des noms comme du pour jacqueline moretti,       l̵ a la libération, les       object (josué avait macles et roulis photo 7 dernier vers aoi   f toutes mes le 26 août 1887, depuis le vieux qui toute trace fait sens. que     oued coulant       entre     ton le recueil de textes madame dans l’ombre des  les éditions de dernier vers aoi huit c’est encore à       au     chambre ce poème est tiré du hans freibach : dernier vers aoi assise par accroc au bord de  au mois de mars, 1166 l’illusion d’une mon cher pétrarque, le ciel est clair au travers rien n’est sur l’erbe verte si est la fonction, nous dirons donc li emperere s’est pluies et bruines, essai de nécrologie, il existe au moins deux     quand carcassonne, le 06 pas sur coussin d’air mais station 7 : as-tu vu judas se   saint paul trois dernier vers s’il       dans  l’exposition   “ce travail qui 1-nous sommes dehors. dans un coin de nice, recleimet deu mult clers est li jurz et li antoine simon 29 troisième essai et l’existence n’est ma voix n’est plus que quatrième essai de les dessins de martine orsoni       &agrav je rêve aux gorges pour qui veut se faire une archipel shopping, la pour mes enfants laure et très saintes litanies       grimpa antoine simon 17 nice, le 8 octobre si grant dol ai que ne dernier vers doel i avrat, au matin du où l’on revient ce qui fait tableau : ce passet li jurz, si turnet a avez-vous vu avant propos la peinture est le soleil n’est pas tant pis pour eux. me dans les rêves de la un jour nous avons halt sunt li pui e mult halt f les feux m’ont madame porte à coupé le sonà max charvolen, martin miguel un titre : il infuse sa toutefois je m’estimais       ce       "   anatomie du m et       l̵ il existe deux saints portant tout est possible pour qui deux ce travail vous est  monde rassemblé pour philippe folie de josuétout est ainsi alfred… glaciation entre       retour pure forme, belle muette, dernier vers aoi les parents, l’ultime       la Éléments - monde imaginal, vous n’avez elle réalise des janvier 2002 .traverse eurydice toujours nue à je découvre avant toi introibo ad altare     nous       au       voyage la littérature de aux george(s) (s est la si, il y a longtemps, les du bibelot au babilencore une ajout de fichiers sons dans  je signerai mon d’un bout à       quand preambule – ut pictura comment entrer dans une       dans       ce dernier vers aoi mult ben i fierent franceis e les oiseaux s’ouvrent       la c’est la chair pourtant napolì napolì sixième mieux valait découper antoine simon 30 la réserve des bribes autre essai d’un attention beau toutes sortes de papiers, sur j’ai longtemps   ciel !!!! gardien de phare à vie, au       arauca comme ce mur blanc       &agrav a propos d’une bernadette griot vient de constellations et moi cocon moi momie fuseau dernier vers aoi ce dernier vers aoi vedo la luna vedo le       au bien sûr, il y eut     longtemps sur    il       la derniers  dernières mises violette cachéeton inoubliables, les arbre épanoui au ciel À max charvolen et martin dernier vers aoi   d’un coté,  pour le dernier jour mougins. décembre   je ne comprends plus     le pour jean-marie simon et sa lu le choeur des femmes de un jour, vous m’avez le temps passe si vite, dernier vers aoi  le grand brassage des  pour de dernier vers aoi "tu sais ce que c’est vertige. une distance mise en ligne       deux sauvage et fuyant comme       pass&e au seuil de l’atelier et il parlait ainsi dans la issent de mer, venent as     hélas,       vu et si tu dois apprendre à antoine simon 6     surgi         &n     m2 &nbs  tous ces chardonnerets je suis occupé ces alocco en patchworck © le numéro exceptionnel de  “... parler une les dieux s’effacent c’est le grand nécrologie vous êtes     faisant la accoucher baragouiner   nous sommes pour daniel farioli poussant l’art c’est la raphaËl les lettres ou les chiffres       l̵ religion de josué il je ne sais pas si ne faut-il pas vivre comme     &nbs décembre 2001. je me souviens de quand nous rejoignons, en     dans la ruela  epître aux dentelle : il avait et…  dits de       sur le       parfoi le franchissement des mesdames, messieurs, veuillez       que pour julius baltazar 1 le comme un préliminaire la les durand : une in the country il y a des objets qui ont la derniers vers sun destre clquez sur    regardant madame est une tandis que dans la grande 0 false 21 18 s’ouvre la madame aux rumeurs antoine simon 7 madame est une torche. elle  hier, 17 nous avons affaire à de non... non... je vous assure, li quens oger cuardise       le       le le corps encaisse comme il poussées par les vagues   3   

les les doigts d’ombre de neige passet li jurz, la noit est   la baie des anges granz est li calz, si se antoine simon 27 des conserves ! les installations souvent, mouans sartoux. traverse de l’instant criblé ils sortent la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > Klein

Klein

Dernier ajout : 12 février 2017.

Les 3 derniers textes : sixième essai , cinquième essai , quatrième essai .

Les 3 textes les plus lus : premier essai , cinquième essai , deuxième essai .

Klein


  • Six essais sur les monochromes de Klein.

    À Max Charvolen et Martin Miguel J’aimerais, en manière de point, présenter quelques-uns des enjeux qu’il me paraît impossible d’ignorer dans l’œuvre de Klein, satisfait si je parviens à faire (...)
  • premier essai

    Clefs : Klein , Monticelli R.
    Premier essai C’est entendu, la peinture, si elle n’est pas vraiment morte, se meurt... en tout cas elle peut mourir... On le proclame d’ailleurs pour l’art tout entier. La mort de l’art, la mort (...)
  • deuxième essai

    Deuxième essai Le spectacle a permis à Klein de donner figure dramatique à sa recherche... Si on en a parfois retenu le côté clownesque ou dérisoire (et il est vrai qu’il y a chez Klein cette (...)
  • troisième essai

    Troisième essai Et c’est bien ce qui me fascine le plus dans l’expérience d’ Yves Klein : au moment où on craint de le voir sombrer dans les idées les plus communes de l’époque, il le fait avec une (...)
  • quatrième essai

    Quatrième essai Rares sont les artistes de ce temps qui me paraissent, autant que Klein, s’inscrire dans les problématiques contemporaines (et pas seulement de l’art) avec une telle attention -ou (...)
  • cinquième essai

    Cinquième essai Tout jeune encore, j’allais, les nuits sans lune, sur les plages de la Promenade des Anglais ; je laissais derrière et au-dessus de moi les réverbères, à la hauteur du palais de la (...)
  • sixième essai

    Clefs : Klein , Monticelli R.
    Sixième essai « Homme (...) tiens-toi donc prêt, pense bien à ce point, parce que si tu gagnes en ce point tu as gagné tout le reste, mais si tu perds, ce que tu fais ne vaudra rien. », écrit (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette