BRIBES EN LIGNE
      sur le 28 novembre, mise en ligne dans l’innocence des       vu       b&acir dimanche 18 avril 2010 nous gardien de phare à vie, au pour angelo martin miguel art et de la de l’autre issent de mer, venent as al matin, quant primes pert       &agrav  il y a le       au       cette       o et nous n’avons rien    au balcon le 26 août 1887, depuis le samedi 26 mars, à 15 premier vers aoi dernier aux george(s) (s est la dernier vers aoi   le ciel de ce pays est tout reprise du site avec la « voici guetter cette chose       dans       soleil       fourr&   le 10 décembre la tentation du survol, à       ce       maquis mon cher pétrarque, dans la caverne primordiale souvent je ne sais rien de franchement, pensait le chef, ] heureux l’homme    si tout au long vertige. une distance pour alain borer le 26 encore une citation“tu       &agrav trois tentatives desesperees vous deux, c’est joie et       jardin et que dire de la grâce fin première pour michèle gazier 1) toujours les lettres : de toutes les inoubliables, les     du faucon imagine que, dans la cliquetis obscène des fontelucco, 6 juillet 2000 pour anne slacik ecrire est  marcel migozzi vient de l’évidence chaque jour est un appel, une il n’est pire enfer que antoine simon 6   au milieu de il aurait voulu être j’ai en réserve jamais je n’aurais sables mes parolesvous       deux ils s’étaient deuxième apparition de       ton     le cygne sur et il parlait ainsi dans la karles se dort cum hume la chaude caresse de mais non, mais non, tu pour lee   pour olivier       dans ce qui fait tableau : ce grande lune pourpre dont les temps de pierres pour daniel farioli poussant tout à fleur d’eaula danse quand nous rejoignons, en j’oublie souvent et station 4 : judas  juste un mot pour annoncer beaucoup de merveilles vi.- les amicales aventures       l̵ c’était une carmelo arden quin est une 1.- les rêves de  au mois de mars, 1166 carissimo ulisse,torna a  tu vois im font chier       je me       allong       il     double premier essai c’est thème principal : j’ai relu daniel biga,       gentil mon travail est une ma mémoire ne peut me ma chair n’est deux ajouts ces derniers   on n’est quand c’est le vent qui coupé le sonà         or coupé en deux quand morz est rollant, deus en ad       dans elle ose à peine       le l’existence n’est à la mémoire de  monde rassemblé autres litanies du saint nom le passé n’est       & antoine simon 3 le corps encaisse comme il quatrième essai de agnus dei qui tollis peccata pour julius baltazar 1 le       journ&       bonheu sainte marie, la gaucherie à vivre, " je suis un écorché vif.       baie je t’enlace gargouille pour jacqueline moretti,       un onze sous les cercles pour philippe macles et roulis photo 1 moi cocon moi momie fuseau le franchissement des toutefois je m’estimais apaches : nous dirons donc ...et poème pour pour michèle aueret       dans sixième et il fallait aller debout couleur qui ne masque pas il ne s’agit pas de des conserves ! entr’els nen at ne pui  je signerai mon saluer d’abord les plus  “s’ouvre autre citation dernier vers aoi       six si tu es étudiant en de soie les draps, de soie f les feux m’ont il était question non madame dans l’ombre des       les       aujour effleurer le ciel du bout des “dans le dessin antoine simon 27       dans       la pie   encore une mille fardeaux, mille pour michèle et voici maintenant quelques       pour rita est trois fois humble.       " pour helmut dernier vers aoi    regardant torna a sorrento ulisse torna       il deuxième le 23 février 1988, il       je portrait. 1255 : il en est des meurtrières. madame porte à monde imaginal, nouvelles mises en pour michèle gazier 1 (en regardant un dessin de le 26 août 1887, depuis  c’était buttati ! guarda&nbs l’une des dernières j’ai perdu mon percey priest lakesur les dernier vers aoi       neige f j’ai voulu me pencher merle noir  pour normal 0 21 false fal à sylvie je dors d’un sommeil de dans le respect du cahier des la liberté de l’être       la   adagio   je le soleil n’est pas béatrice machet vient de  un livre écrit       juin       va la fraîcheur et la       grimpa a ma mère, femme parmi les oiseaux s’ouvrent sors de mon territoire. fais (vois-tu, sancho, je suis antoine simon 5 quand sur vos visages les un texte que j’ai l’attente, le fruit       chaque j’entends sonner les  née à       l̵   ciel !!!!       glouss au rayon des surgelés     quand   en grec, morías     vers le soir sous l’occupation antoine simon 16 comme un préliminaire la c’est une sorte de voile de nuità la jouer sur tous les tableaux dans les carnets dernier vers aoi       pass&e       enfant des voiles de longs cheveux toute une faune timide veille       quinze cher bernard       au rm, le 2/02/2018 j’ai fait       en un tout est possible pour qui 1. il se trouve que je suis f le feu s’est       aux       é sculpter l’air : nous lirons deux extraits de j’ai longtemps "l’art est-il dieu faisait silence, mais de profondes glaouis nos voix deux nouveauté,       bien ce monde est semé       sur       ...mai rm : nous sommes en “le pinceau glisse sur       au petites proses sur terre       le la poésie, à la rêves de josué,       le ensevelie de silence, on peut croire que martine il est le jongleur de lui       sur       la je ne peins pas avec quoi,       dans r.m.a toi le don des cris qui       " dernier vers aoi les premières       cerisi vous dites : "un mesdames, messieurs, veuillez martin miguel il va falloir       voyage ainsi alfred…       allong     pourquoi passent .x. portes, Ç’avait été la macles et roulis photo 3 1 au retour au moment  martin miguel vient pour mes enfants laure et si j’étais un l’ami michel un jour nous avons  les trois ensembles marcel alocco a il avait accepté les étourneaux !  “... parler une mouans sartoux. traverse de et je vois dans vos       banlie g. duchêne, écriture le petit matin frais. je te     m2 &nbs dorothée vint au monde lorsqu’on connaît une dernier vers aoi vous êtes antoine simon 23 comment entrer dans une c’est extrêmement chaises, tables, verres, corps nomades bouches       pass&e 1 la confusion des un jour, vous m’avez       force       une dernier vers aoi       l̵  jésus avez-vous vu j’ai donné, au mois    seule au à bernadette clquez sur les installations souvent,       mouett deuxième suite clers est li jurz et li marie-hélène en introduction à pour ma la route de la soie, à pied, le travail de miguel, de 1968       bonhe a dix sept ans, je ne savais  ce qui importe pour 1) notre-dame au mur violet dernier vers doel i avrat, pour jean gautheronle cosmos       coude   anatomie du m et début de la mise en ligne de pour yves et pierre poher et la fraîcheur et la la danse de   jn 2,1-12 : ce pays que je dis est travail de tissage, dans je reviens sur des À l’occasion de mi viene in mentemi siglent a fort e nagent e nice, le 18 novembre 2004 iv.- du livre d’artiste       quand leonardo rosa antoine simon 19 antoine simon 10   (à madame est une napolì napolì pour marcel     les provisions un nouvel espace est ouvert macles et roulis photo 6 bernard dejonghe... depuis aucun hasard si se j’ai parlé pas facile d’ajuster le je suis occupé ces les amants se cinquième essai tout c’est ici, me prenez vos casseroles et la parol

Accueil > Personnalités > Angeletti

Angeletti

Nice, 1919-1921. Artiste peintre.
J’ai longuement connu Alfred Angeletti, et le voyais régulièrement les dernières années de sa vie. Son oeuvre, discrète et trop peu connue, a croisé les problématiques des avant-gardes des années 50-80.
On trouve peu d’informations sur son travail sur le net. Voir, à titre d’exemple, le site du CNAP.
 
Dans ces bribes :

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette