BRIBES EN LIGNE
      mouett deuxième essai le     tout autour tout en travaillant sur les       au le 28 novembre, mise en ligne ce qui aide à pénétrer le la fraîcheur et la       les       je me deuxième apparition de des quatre archanges que je désire un essai de nécrologie,  le livre, avec       au issent de mer, venent as dernier vers aoi       il quand les couleurs errer est notre lot, madame, karles se dort cum hume 13) polynésie le vieux qui rêve, cauchemar, toujours les lettres :       le  hier, 17 les doigts d’ombre de neige l’impossible antoine simon 31       deux a propos de quatre oeuvres de pour angelo     &nbs       force sa langue se cabre devant le       descen       ce je meurs de soif pas une année sans évoquer et que vous dire des nous lirons deux extraits de dans l’effilé de pour michèle gazier 1)       &agrav la poésie, à la       ...mai       ma et encore  dits       sous (la numérotation des     rien madame des forêts de au commencement était ne pas négocier ne  “comment des conserves ! clquez sur j’ai donné, au mois a la libération, les miguel a osé habiter il ne reste plus que le sables mes parolesvous 10 vers la laisse ccxxxii ouverture d’une able comme capable de donner on peut croire que martine et il parlait ainsi dans la un soir à paris au    de femme liseuse macles et roulis photo 1 pour julius baltazar 1 le     quand temps de cendre de deuil de       dans sainte marie,   adagio   je       " madame est la reine des f dans le sourd chatoiement trois (mon souffle au matin rare moment de bonheur,       la religion de josué il  née à dernier vers aoi « pouvez-vous       les a ma mère, femme parmi non, björg,   maille 1 :que ] heureux l’homme (josué avait alocco en patchworck © dans le train premier il est le jongleur de lui  “... parler une et ces que reste-t-il de la       sur "ces deux là se si tu es étudiant en dernier vers que mort   jn 2,1-12 : constellations et encore la couleur, mais cette ma mémoire ne peut me d’abord l’échange des     un mois sans       ruelle la chaude caresse de       &agrav  “ne pas à sylvie entr’els nen at ne pui le lent tricotage du paysage démodocos... Ça a bien un langues de plomba la le tissu d’acier passent .x. portes, que d’heures     faisant la un jour, vous m’avez       la     l’é carmelo arden quin est une les petites fleurs des beaucoup de merveilles pour andrée quand c’est le vent qui       sur c’est ici, me       sur     le l’illusion d’une  le "musée merci à marc alpozzo exode, 16, 1-5 toute peinture de rimes. le texte  mise en ligne du texte dernier vers aoi     ton le grand combat : temps où les coeurs       juin livre grand format en trois  dernier salut au       sabots l’erbe del camp, ki pour egidio fiorin des mots   le 10 décembre       " voile de nuità la quatrième essai de le 26 août 1887, depuis cet article est paru dans le       la     sur la pente dans un coin de nice, f les marques de la mort sur je ne peins pas avec quoi, comme ce mur blanc jamais je n’aurais dans le ciel du pour michèle gazier 1 f tous les feux se sont       b&acir deux nouveauté, c’est seulement au cet article est paru tout mon petit univers en pour jean gautheronle cosmos il avait accepté où l’on revient       bonheu ecrire sur franchement, pensait le chef, les plus terribles à  zones gardées de tromper le néant     au couchant jusqu’à il y a la légende fleurie est vi.- les amicales aventures josué avait un rythme quelques autres ici. les oiseaux y ont fait buttati ! guarda&nbs abstraction voir figuration clers fut li jurz e li vedo la luna vedo le et combien   la production première rupture : le       grappe j’ai ajouté       dans paien sunt morz, alquant station 5 : comment en ceste tere ad estet ja       o nécrologie toulon, samedi 9       sur (josué avait lentement j’entends sonner les station 3 encore il parle accorde ton désir à ta rm : nous sommes en la bouche pleine de bulles légendes de michel le ciel est clair au travers       quand madame, vous débusquez de prime abord, il       soleil    en si elle est belle ? je cinquième citationne       reine petites proses sur terre tu le saiset je le vois temps de bitume en fusion sur dans les rêves de la si j’avais de son autre citation"voui a dix sept ans, je ne savais       le tendresse du mondesi peu de lorsque martine orsoni li quens oger cuardise on cheval une image surgit traverse le j’oublie souvent et deuxième rupture : le bernadette griot vient de …presque vingt ans plus se placer sous le signe de rita est trois fois humble. f le feu m’a les étourneaux !       dans les carnets inoubliables, les viallat © le château de rm, le 2/02/2018 j’ai fait toute trace fait sens. que v.- les amicales aventures du dernier vers aoi       qui j’ai longtemps dont les secrets… à quoi traquer     nous toutefois je m’estimais tandis que dans la grande  au travers de toi je nous savons tous, ici, que fontelucco, 6 juillet 2000 granz fut li colps, li dux en leonardo rosa siglent a fort e nagent e merle noir  pour       bruyan       pour chercher une sorte de me saluer d’abord les plus je crie la rue mue douleur    regardant pour mon épouse nicole antoine simon 28       un ki mult est las, il se dort pour andré quand vous serez tout (en regardant un dessin de feuilleton d’un travail de la corps nomades bouches       voyage       l̵ pour jean marie de soie les draps, de soie       pour philippe       un un titre : il infuse sa pour andré equitable un besoin sonnerait nice, le 8 octobre       fourr& mais non, mais non, tu    tu sais deuxième suite "le renard connaît outre la poursuite de la mise       marche la gaucherie à vivre, de profondes glaouis     une abeille de sous la pression des     surgi une errance de antoine simon 29   au milieu de 1 la confusion des       la nice, le 30 juin 2000 de pa(i)smeisuns en est venuz       va madame, on ne la voit jamais  tous ces chardonnerets et c’était dans       j̵ voudrais je vous je t’enlace gargouille et que dire de la grâce il existe au moins deux   si vous souhaitez au programme des actions       aux violette cachéeton le plus insupportable chez réponse de michel lu le choeur des femmes de a l’aube des apaches, station 4 : judas  bien sûr, il y eut  les trois ensembles à la mémoire de etait-ce le souvenir f j’ai voulu me pencher écrirecomme on se pour libre de lever la tête troisième essai       fleur   six formes de la 0 false 21 18       entre elle ose à peine       sur rm : d’accord sur le 26 août 1887, depuis    si tout au long dans l’innocence des et nous n’avons rien "l’art est-il mesdames, messieurs, veuillez       au les textes mis en ligne diaphane est le mot (ou et  riche de mes je t’enfourche ma   marcel i mes doigts se sont ouverts nos voix l’évidence f le feu s’est la vie humble chez les bientôt, aucune amarre i.- avaler l’art par antoine simon 12 rimbaud a donc abu zayd me déplait. pas pour marcel       "   dits de autre petite voix    seule au   saint paul trois monde imaginal, suite de sur la toile de renoir, les       retour       banlie la bouche pure souffrance rien n’est mieux valait découper     &nbs       entre       sur le il y a tant de saints sur tout est possible pour qui le poiseau de   l’oeuvre vit son au labyrinthe des pleursils avec marc, nous avons et il fallait aller debout huit c’est encore à pourquoi yves klein a-t-il la parol

Accueil > Personnalités > Dolla

Dolla

Né en 1946 à Nice. Vit et travaille à Nice.

Pour plus d’informations voir le site Documents d’artistes

Et dans ces Bribes :


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette