BRIBES EN LIGNE
à propos des grands rien n’est plus ardu il y a tant de saints sur   six formes de la       soleil       allong   entrons le 15 mai, à À max charvolen et martin je me souviens de tendresses ô mes envols macles et roulis photo un nouvel espace est ouvert laure et pétrarque comme comme ce mur blanc le samedi 26 mars, à 15     de rigoles en  les œuvres de 1) notre-dame au mur violet antoine simon 30 f le feu m’a ainsi va le travail de qui de pareïs li seit la et que dire de la grâce vous n’avez pour alain borer le 26     pourquoi  “ce travail qui À peine jetés dans le un homme dans la rue se prend pour michèle gazier 1) antoine simon 27 de soie les draps, de soie       m&eacu antoine simon 16 madame des forêts de tandis que dans la grande le bulletin de "bribes station 1 : judas si j’avais de son     cet arbre que       &n  ce qui importe pour       la karles se dort cum hume ils avaient si longtemps, si ainsi alfred… lancinant ô lancinant pour andré archipel shopping, la le scribe ne retient       dans dernier vers aoi sixième l’eau s’infiltre dernier vers aoi quand c’est le vent qui  il y a le et ma foi, pour le lent tricotage du paysage le 19 novembre 2013, à la à bernadette   se       montag assise par accroc au bord de ce texte m’a été       grimpa aucun hasard si se un texte que j’ai est-ce parce que, petit, on dans ce pays ma mère nous avons affaire à de ce va et vient entre pour martine madame est une       l̵ il y a des objets qui ont la “dans le dessin je suis celle qui trompe la terre nous on dit qu’agathe       l̵ mm si c’est ça creuser, sous la pression des temps de pierres       le ce qu’un paysage peut journée de dernier vers s’il saluer d’abord les plus   au milieu de antoine simon 15   la production  epître aux les premières   anatomie du m et       reine       longte       &n vos estes proz e vostre les dernières      & martin miguel il va falloir il tente de déchiffrer,     dans la ruela ouverture de l’espace bribes en ligne a beaucoup de merveilles petit matin frais. je te   1) cette     son dieu faisait silence, mais   en grec, morías       je me il est le jongleur de lui clere est la noit e la la pureté de la survie. nul   (à     le antoine simon 23 carissimo ulisse,torna a 1257 cleimet sa culpe, si quand sur vos visages les dans ce périlleux equitable un besoin sonnerait       retour  ce mois ci : sub "tu sais ce que c’est pour mireille et philippe       embarq dans les écroulements il n’est pire enfer que ici, les choses les plus mult est vassal carles de pas même          au balcon l’attente, le fruit "mais qui lit encore le (josué avait souvent je ne sais rien de  improbable visage pendu derniers vers sun destre seins isabelle boizard 2005 j’ai changé le       qui la littérature de       la dernier vers aoi sainte marie, la galerie chave qui f les rêves de j’ai relu daniel biga, deuxième apparition de i en voyant la masse aux nice, le 30 juin 2000 tromper le néant quand les eaux et les terres halt sunt li pui e mult halt tous ces charlatans qui la deuxième édition du grande lune pourpre dont les "ah ! mon doux pays, exode, 16, 1-5 toute d’un côté l’appel tonitruant du       sur       l̵ cliquetis obscène des si grant dol ai que ne la tentation du survol, à dernier vers aoi tous feux éteints. des tu le sais bien. luc ne a supposer quece monde tienne j’ai perdu mon autre essai d’un antoine simon 26     chant de quel étonnant ecrire sur       au la main saisit       deux mise en ligne mouans sartoux. traverse de       chaque nice, le 8 octobre juste un a dix sept ans, je ne savais       entre le ciel de ce pays est tout Éléments - deuxième suite       je       cette       glouss temps de pierres dans la la fraîcheur et la des voix percent, racontent   j’ai souvent et la peur, présente nous dirons donc nous savons tous, ici, que "le renard connaît un tunnel sans fin et, à il aura fallu longtemps - l’ami michel "moi, esclave" a diaphane est le mot (ou dernier vers aoi madame, c’est notre le 26 août 1887, depuis art jonction semble enfin couleur qui ne masque pas seul dans la rue je ris la il n’y a pas de plus genre des motsmauvais genre     oued coulant si tu es étudiant en temps où les coeurs il y a dans ce pays des voies tout est possible pour qui le proche et le lointain normal 0 21 false fal un besoin de couper comme de sur la toile de renoir, les dessiner les choses banales   l’oeuvre vit son références : xavier « pouvez-vous       soleil décembre 2001. "nice, nouvel éloge de la un trait gris sur la   je ne comprends plus les doigts d’ombre de neige   3   

les     hélas,       apparu le temps passe si vite, normalement, la rubrique rita est trois fois humble. cyclades, iii°       cerisi toi, mésange à « h&eacu une fois entré dans la très saintes litanies clers fut li jurz e li     longtemps sur "je me tais. pour taire.     ton passet li jurz, si turnet a pour michèle  il est des objets sur attelage ii est une œuvre       descen le corps encaisse comme il 10 vers la laisse ccxxxii       pass&e  tu vois im font chier (dans mon ventre pousse une       deux dans le patriote du 16 mars   maille 1 :que il en est des noms comme du ce poème est tiré du       dans chaque automne les essai de nécrologie,   ciel !!!! antoine simon 28       le a propos d’une le soleil n’est pas       parfoi       pour non... non... je vous assure, dans l’innocence des viallat © le château de macles et roulis photo 3 antoine simon 31 les cuivres de la symphonie       ( dernier vers aoi la lecture de sainte  le grand brassage des il s’appelait j’ai travaillé pour martin glaciation entre errer est notre lot, madame, ensevelie de silence,       en encore une citation“tu le recueil de textes carissimo ulisse,torna a       rampan vue à la villa tamaris villa arson, nice, du 17       je à propos “la il existe deux saints portant   saint paul trois pour philippe je suis occupé ces 1. il se trouve que je suis la fonction,       mouett générations dernier vers aoi merci au printemps des mais jamais on ne ce pays que je dis est j’oublie souvent et   que signifie pour le prochain basilic, (la mm oui, ce qui est troublant j’ai parlé pour egidio fiorin des mots     les provisions nouvelles mises en la brume. nuages 1- c’est dans l’heure de la je t’ai admiré,       la de sorte que bientôt antoine simon 22 je t’enlace gargouille       vu macles et roulis photo 6 violette cachéeton comme une suite de bientôt, aucune amarre dans un coin de nice, antoine simon 21 je ne sais pas si entr’els nen at ne pui la vie est dans la vie. se       &agrav dans le train premier       un nous lirons deux extraits de max charvolen, martin miguel deuxième essai al matin, quant primes pert       longte mesdames, messieurs, veuillez       dans pour yves et pierre poher et antoine simon 12 paien sunt morz, alquant j’ai en réserve (de)lecta lucta         baie madame est toute ma mémoire ne peut me on peut croire que martine À l’occasion de de l’autre le 23 février 1988, il  de la trajectoire de ce si j’étais un en ceste tere ad estet ja   pour adèle et       sur       pass&e " je suis un écorché vif. envoi du bulletin de bribes       au les textes mis en ligne poème pour       en un dernier vers aoi       ce pour max charvolen 1) il ne s’agit pas de ce dernier vers aoi nos voix li emperere par sa grant la musique est le parfum de       "       aux je n’hésiterai  pour le dernier jour sables mes parolesvous dernier vers doel i avrat,   le texte suivant a       bonhe       dans la parol

Accueil > Personnalités > Bloch

Bloch

Pierrette Blocn. Née en 1928 à Paris. Vit et travaille à Paris.

C’est par l’intermédiaire de Jean François Dubreui et de la galerie Trente que j’ai connu Pierrette Bloch en 1983, alors que nous préparions les expositions des "Ecritures dans la peinture", au tout nouveau CNAC de la Villa Arson, à Nice, et à Lieu 5, galerie associatve que j’animais alors.

Lorsque j’ai vu pour la première fois un tricot de crin de Pierrette Bloch, dans son atelier parisien, m’est immédiatement venu en mémoire le vers de Sappho : "j’écris mes vers avec de l’air"... Suivi d’une bribe d’Apollinaire : "oiseau tranquille

Mon Panthéon compte quelques Grandes Dames. Pierrette Bloch est de celles-là. Avec Aurélie Nemours. Avec Valérie Sierra.

Sur le site du centre Pompidou, on peut se faire une idée de son travail.

Dans ces bribes :


  • A propos de Pierrette Bloch

    AVANT PROPOS La peinture est à la recherche de son lieu. Naguère encore la toile remplissait parfaitement ce rôle : elle était une ferme et indiscutable image du mur, d’une certaine façon de voir le (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette