BRIBES EN LIGNE
      " viallat © le château de sept (forces cachées qui  référencem f tous les feux se sont la mort d’un oiseau.       fourr& (vois-tu, sancho, je suis introibo ad altare       &ccedi madame est toute et nous n’avons rien bal kanique c’est des quatre archanges que je serai toujours attentif à temps où le sang se 7) porte-fenêtre a la fin il ne resta que     pourquoi a christiane       les       ton sauvage et fuyant comme pour frédéric de pa(i)smeisuns en est venuz       la  “comment iv.- du livre d’artiste À peine jetés dans le lancinant ô lancinant carissimo ulisse,torna a sous l’occupation  le grand brassage des écoute, josué, aux george(s) (s est la    si tout au long c’est parfois un pays diaphane est le mot (ou bribes en ligne a le lent déferlement et encore  dits a dix sept ans, je ne savais       fourmi je dors d’un sommeil de rien n’est plus ardu  martin miguel vient 1 la confusion des       tourne voici l’une de nos plus       l̵       &n       aujour pluies et bruines, pour jacqueline moretti,       sur quand vous serez tout       cerisi       fourr& mes pensées restent     une abeille de paysage de ta tombe  et j’ai changé le lentement, josué grant est la plaigne e large     après       enfant lorsque martine orsoni ] heureux l’homme au programme des actions       &n dans l’innocence des antoine simon 6 issent de mer, venent as c’est le grand spectacle de josué dit diaphane est le     l’é       s̵       que   six formes de la       la       parfoi violette cachéeton     le       pour 1257 cleimet sa culpe, si moi cocon moi momie fuseau recleimet deu mult       maquis       quinze       dans je t’enfourche ma  tu vois im font chier « amis rollant, de je suis occupé ces tous ces charlatans qui pour michèle pour mon épouse nicole voudrais je vous l’une des dernières vous êtes dans le patriote du 16 mars une errance de poussées par les vagues nous viendrons nous masser le travail de bernard neuf j’implore en vain    seule au tandis que dans la grande À la loupe, il observa des voix percent, racontent antoine simon 16 elle réalise des   saint paul trois les parents, l’ultime quatrième essai de c’est ici, me pour andré ce poème est tiré du de toutes les le coeur du le 26 août 1887, depuis ecrire sur   je ne comprends plus dans les rêves de la inoubliables, les où l’on revient ecrire les couleurs du monde 10 vers la laisse ccxxxii agnus dei qui tollis peccata       l̵ dès l’origine de son dernier vers s’il       au bribes en ligne a comme une suite de nous serons toujours ces       ruelle libre de lever la tête vi.- les amicales aventures la tentation du survol, à quando me ne so itu pe je suis bien dans ici. les oiseaux y ont fait petit matin frais. je te pure forme, belle muette,       au r.m.a toi le don des cris qui       ( le galop du poème me       va c’est pour moi le premier  il est des objets sur exacerbé d’air  au mois de mars, 1166 ma mémoire ne peut me ma chair n’est       b&acir       dans rêves de josué, travail de tissage, dans ce qui importe pour paien sunt morz, alquant       fleure       sur toulon, samedi 9 dernier vers aoi abstraction voir figuration madame est la reine des f le feu s’est ( ce texte a dernier vers que mort dans un coin de nice,       grappe les grands on dit qu’agathe merci à la toile de nous lirons deux extraits de paroles de chamantu   le texte suivant a je me souviens de in the country j’oublie souvent et rm, le 2/02/2018 j’ai fait il souffle sur les collines madame aux rumeurs j’entends sonner les "nice, nouvel éloge de la       &agrav reprise du site avec la il existe au moins deux       dans six de l’espace urbain,       soleil     au couchant dernier vers aoi       droite je ne sais pas si seul dans la rue je ris la le vieux qui f le feu s’est cet article est paru suite de il ne sait rien qui ne va troisième essai       entre  de même que les que reste-t-il de la  les trois ensembles tendresses ô mes envols au seuil de l’atelier il n’était qu’un de pareïs li seit la  tu ne renonceras pas. de la sainte marie, que d’heures  hier, 17 pour max charvolen 1) a grant dulur tendrai puis il faut aller voir       voyage elle ose à peine morz est rollant, deus en ad     nous       neige la question du récit       au mise en ligne du texte "les antoine simon 15 couleur qui ne masque pas bien sûr, il y eut "le renard connaît allons fouiller ce triangle o tendresses ô mes avant dernier vers aoi ço dist li reis :       longte  “ce travail qui dans le pays dont je vous il n’est pire enfer que temps de cendre de deuil de   adagio   je rêve, cauchemar, j’ai parlé f les feux m’ont et il fallait aller debout       é quatrième essai rares       " un verre de vin pour tacher       glouss pour raphaël pour alain borer le 26 les plus terribles  “s’ouvre antoine simon 18 l’illusion d’une "ah ! mon doux pays,       grimpa voici des œuvres qui, le très malheureux... eurydice toujours nue à (la numérotation des raphaël le 28 novembre, mise en ligne ainsi fut pétrarque dans quand sur vos visages les douce est la terre aux yeux antoine simon 25       la  “... parler une dernier vers aoi ce qui fascine chez granz fut li colps, li dux en mi viene in mentemi mise en ligne pour m.b. quand je me heurte antoine simon 24       sur le autres litanies du saint nom deuxième approche de un nouvel espace est ouvert cinquième essai tout dans les écroulements       fleur le plus insupportable chez titrer "claude viallat, art jonction semble enfin     depuis il existe deux saints portant il semble possible vous avez les avenues de ce pays comme ce mur blanc et voici maintenant quelques je t’enlace gargouille madame est une torche. elle il y a des objets qui ont la branches lianes ronces troisième essai et       à cinq madame aux yeux dans les horizons de boue, de       au (en regardant un dessin de attelage ii est une œuvre le bulletin de "bribes dernier vers aoi       vaches des quatre archanges que mais jamais on ne dans le monde de cette dernier vers aoi en introduction à       entre antoine simon 14 ensevelie de silence,     " « pouvez-vous antoine simon 21 l’instant criblé avec marc, nous avons j’ai ajouté dans le ciel du dernier vers aoi a supposer quece monde tienne       le beaucoup de merveilles 1) notre-dame au mur violet dans le train premier attendre. mot terrible. pour lee   dits de pour nicolas lavarenne ma       le   en grec, morías j’écoute vos     double       descen ici, les choses les plus     hélas, passet li jurz, si turnet a dernier vers aoi dernier vers aoi     le cygne sur     longtemps sur       reine chaises, tables, verres, antoine simon 31       apparu les oiseaux s’ouvrent       " onzième la réserve des bribes ils s’étaient la communication est pourquoi yves klein a-t-il       une il en est des meurtrières. quel étonnant macao grise  dans le livre, le l’existence n’est  pour de pour michèle gazier 1 j’ai relu daniel biga,    7 artistes et 1 ce texte m’a été entr’els nen at ne pui glaciation entre marcel alocco a après la lecture de certains prétendent    regardant dernier vers aoi       le au matin du       avant encore la couleur, mais cette portrait. 1255 : quand les eaux et les terres outre la poursuite de la mise frères et madame, vous débusquez si tu es étudiant en traquer sous la pression des la parol

Accueil > Personnalités > Gassfleder

Gassfleder


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette